Cinq ans après le rattachement à la Russie, les Criméens vivent à l'heure de Moscou (REPORTAGE)

Cinq ans après le rattachement à la Russie, les Criméens vivent à l'heure de Moscou (REPORTAGE)© RT France
Magali Forestier, reporter pour RT France

A l'occasion du cinquième anniversaire du rattachement de la Crimée à la Russie le 18 mars 2014, après référendum, RT France est allé à la rencontre de habitants de la Crimée. En cinq ans, beaucoup de choses ont changé dans la vie de tous les jours.

Le 18 mars 2014, la Crimée rejoignait la Fédération de Russie, conformément au souhait exprimé par les habitants de la péninsule lors d'un référendum deux jours plus tôt, le 16 mars 2014.

5 ans plus tard, à Simferopol, la capitale de la république de Crimée, les habitants ont appris à vivre à l'heure de Moscou. Les panneaux et les enseignes en ukrainien ont été remplacés par du russe. Plaque d'immatriculation, passeport,  monnaie nationale, les 2 millions de Criméens ont dû tout changer a partir du 18 mars.

Après le référendum sur l’autodétermination de 2014, plus d'un milliard d'euros a été injecté par Moscou dans la péninsule. Une autoroute est en construction, la ville a un aéroport flambant neuf, bientôt une ligne de chemin de fer, et un gigantesque pont de près de 19 km relie désormais la Crimée à la Russie continentale...Les trains vers l'Ukraine ont été supprimés et une nouvelle centrale électrique est en projet après les coupures volontaires répétées de l'Ukraine en représailles.

Lire aussi : «Soit Porochenko, soit Poutine» : la présidentielle en Ukraine, un choix cornélien ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter