L'acteur Jussie Smollett a-t-il vraiment été agressé par des supporters de Trump ?

L'acteur Jussie Smollett a-t-il vraiment été agressé par des supporters de Trump ?© Danny Moloshok Source: Reuters
L'acteur Jussie Smollett.

L'agression raciste dont s'est dit victime l'acteur américain Jussie Smollett à Chicago par des hommes ayant crié le slogan «Make America great again» a indigné le pays. Mais le récit de l'acteur serait mis en doute par la police...

L'agression raciste dont aurait été victime l'acteur Jussie Smollett à Chicago fin janvier a fait grand bruit outre-Atlantique, s'affichant en une de toute la presse et déclenchant une vague d'indignation nationale, à commencer par les candidats à la primaire démocrate de 2020 Cory Booker et Kamala Harris, qui ont décrit l'incident comme un «lynchage moderne».

Dans la nuit du 28 au 29 janvier, à deux heures du matin, l'acteur noir et ouvertement homosexuel affirme avoir été attaqué par deux hommes qui portaient une casquette rouge. Parti seul s'acheter un sandwich, il aurait été pris a partie par les deux assaillants qui l'auraient frappé avant de l'asperger d'eau de javel et de placer une corde autour de son cou, en criant «c'est le pays de MAGA !», en référence à «Make America great again», le slogan de campagne de Donald Trump.

Si elle a suscité une profonde indignation, cette agression, qui n'est visible sur aucune des caméras de surveillance installées aux alentours, a toutefois fait naître certains doutes. Selon la chaîne d'information ABC7, qui cite des sources concordantes, la police de Chicago cherche à savoir si Jussie Smollett ne l'aurait pas mise en scène avec l'aide d'autres personnes. La police s'est notamment intéressée à deux individus qui apparaissent sur les caméras de vidéosurveillance à proximité de l'endroit où l'agression aurait eu lieu juste après celle-ci. Considérées comme des «personnes d'intérêt», les deux hommes ont été retrouvés par les forces de l'ordre, qui ont perquisitionné leur domicile le 14 février.

Selon un journaliste de Fox 32, il s'agit de deux Nigérians dont l'un a tenu un rôle de figurant dans la série Empire, dans laquelle joue Jussie Smollett. Selon TMZ, qui cite le rapport de police, les forces de l'ordre ont saisi cinq bouteilles d'eau de Javel, une casquette rouge, deux ordinateurs portables et d'autres objets.

Nombreuses zones d'ombre

Une nouvelle qui ajoute aux interrogations soulevées par l'attitude de l'acteur depuis l'agression dont il aurait été victime. Juste après avoir été pris à partie, Jussie Smollett est rentré dans son appartement et ne souhaitait pas porter plainte. C'est finalement un de ses proches qui l'a convaincu de le faire. L'acteur s'est alors présenté devant les forces de l'ordre avec la corde toujours autour du cou, qu'il affirme ne pas avoir enlevée entre-temps. Dans sa déposition, Jussie Smollett n'aurait alors rien déclaré concernant les propos faisant allusion à «MAGA», selon la police. L'acteur n'a fourni cette précision aux enquêteurs que dans un second temps, lorsqu'ils sont revenus l'interroger.

La police a en outre noté que Jussie Smollett avait refusé de fournir son téléphone pour les besoins de l'enquête. Son manager, Brandon Moore, avait affirmé aux enquêteurs qu'il était au téléphone avec l'acteur au moment de l'attaque, et qu'il avait entendu les assaillants dire : «C'est le pays de MAGA !». Jussie Smollett a finalement fourni une liste de ses appels aux autorités sous format PDF, mais qui serait fortement expurgée selon la police.

Citant une source proche de l'enquête, ABC7 ajoute que l'acteur ne s'est pas présenté pour répondre aux questions des enquêteurs le 14 février, mais s'est depuis entretenu avec la police.

A l'heure actuelle, et suite aux articles parus dans la presse faisant état de ces doutes, la police de Chicago a fait savoir qu'elle considérait toujours Jussie Smollett comme la victime, et que l'enquête se poursuivait. L'acteur de 36 ans a de son côté donné le 13 février sa première interview depuis l'agression dont il aurait été victime, maintenant sa version des faits.

Lire aussi : Lycéens accusés de s'être moqués d'un Amérindien : que s'est-il vraiment passé ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter