Pour contrer la peste porcine africaine, le Danemark construit une palissade à sa frontière sud

Pour contrer la peste porcine africaine, le Danemark construit une palissade à sa frontière sud© Jean Christophe VERHAEGEN Source: AFP
Un sanglier (image d'illustration).

Alors que des centaines de bêtes pourraient être infectées par la grippe porcine africaine dans plusieurs pays d'Europe, le Danemark construit une palissade à sa frontière avec l'Allemagne afin d'endiguer la propagation de la maladie.

Le Danemark veut rester une terre vierge de toute souche de peste porcine africaine et emploie les grands moyens pour y parvenir. Copenhague a en effet lancé ce 28 janvier la construction d'une palissade de 70km le long de sa frontière avec l'Allemagne afin d'empêcher les sangliers potentiellement porteurs de la maladie de pénétrer dans le pays, selon des informations rapportées par l'AFP. Ce mur anti-porcs devrait être achevé à l'automne 2019.

Rompre la chaîne infectieuse pour minimiser les risques de propagation

«La palissade et l'accentuation de nos efforts pour chasser les sangliers vont rompre la chaîne infectieuse pour minimiser les risques de propagation de la peste porcine africaine au Danemark», a détaillé ce même jour dans un communiqué le ministre de l'Environnement et de l'Alimentation, Jakob Ellemann-Jensen, affirmant qu'il y avait «11 milliards de bonnes raisons de tout faire pour empêcher» la maladie de gagner le pays scandinave.

En France, l'Etat a appelé l'armée à prêter main forte aux chasseurs

L'enjeu est de taille pour les éleveurs du Danemark – un des principaux exportateurs de produits porcins européens – qui abattent au total 28 millions de cochons par an dans environ 5 000 fermes. Une contagion de la peste porcine africaine mettrait fin, pour le pays nordique, aux exportations vers des pays tiers. Un manque à gagner qui serait considérable : les exportations de ces produits représentent 5% des exportations totales du Danemark – en 2016, elles se sont élevées à quatre milliards d'euros, selon l'AFP.

Si aucun cas n'a pour l'heure été enregistré en Allemagne, les autorités belges ont quant à elles détecté un animal malade en septembre. Ces dernières ont alors mis en place une zone tampon pour tenter d'isoler les porcs infectés. En conséquence, la France a appelé l'armée en renfort des chasseurs afin d'abattre plusieurs centaines de bêtes dans une zone blanche à la frontière avec la Belgique. Une clôture est également en cours d'installation.

Maladie hémorragique virale strictement animale, la peste porcine africaine, originaire d'Afrique comme son nom l'indique, est apparue en Europe de l'Est il y a cinq ans et a peu à peu avancé vers l'ouest du continent.

Lire aussi : Vêtus de gilets jaunes, des agriculteurs polonais mécontents bloquent une autoroute

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»