Poutine : les forces étrangères menacent toujours la Crimée et cherchent à la déstabiliser

Vladimir Poutine lors de la rencontre sur la sécurité en Crimée Source: RIA NOVOSTI
Vladimir Poutine lors de la rencontre sur la sécurité en Crimée

Lors du troisième jour de sa visite de travail en Crimée, le président russe a souligné que certaines forces étrangères essayaient encore de jouer sur les inquiétudes légitimes des habitants pour déstabiliser la péninsule.

«Il est évident qu’une menace persistante émane de forces étrangères qui cherchent d’une façon ou d’une autre à déstabiliser la situation sur le péninsule [de Crimée]. Ils auraient pu vouloir jouer la carte nationaliste ou profiter des erreurs du gouvernement», a déclaré Vladimir Poutine lors d’une rencontre sur la sécurité de la péninsule à Sébastopol.

Les représentants des forces de sécurité ont parlé au président des sujets les plus importants pour le péninsule qui a été rattachée à la Russie en 2014, dont la corruption, les crimes économiques et le découpage «transparent» des terres. La président russe a demandé «d’activer sérieusement le travail de révocation des responsables corrompus et des gens qui se sont discrédités par des relations troubles».

Vladimir Poutine a en outre prôné des «mesures pour le renforcement des contrôles douaniers et de tous les types du contrôle sur les check points» afin de lutter contre le trafic de drogue et l’importation de produits sous embargo.

Le président russe est arrivé en Crimée, il y a trois jours, dans le cadre de sa visite de travail qui a pour but de développer le tourisme dans cette région. En plus de ses réunions importantes avec les représentants de la péninsule, hier, Vladimir Poutine a plongé au fond de la mer Noire à bord d’un bathyscaphe pour inspecter l’épave d’un navire byzantin du Xème siècle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales