Dix combattants kurdes tués dans un attentat suicide dans le nord-est de la Syrie

Les soldats visés sont les Peshmergas kurdes. Source: Reuters
Les soldats visés sont les Peshmergas kurdes.

Un attentat a visé les forces kurdes dans le nord de la Syrie. Au moins dix soldats ont été tués lors de cette attaque suicide contre leur QG.

Au moins 10 membres des forces de sécurité kurdes ont été tués mercredi dans un attentat suicide contre leur QG de la ville syrienne de Qamichli (nord-est), a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

«Un kamikaze à bord d'un véhicule a pris pour cible le QG local des Asayich à Qamichli. Il y a au moins 10 morts», a affirmé le directeur de l'ONG, Rami Abdel Rahmane, précisant qu'ils étaient tous membres des forces de sécurité kurdes. L'explosion aurait, par ailleurs, blessé au moins 14 civils, explique le responsable de cette ONG de référence en Syrie. 

L'explosion serait en tout cas impressionante. Plusieurs témoins sur place ont fait part de la destruction de plusieurs immeubles dans la ville de Qamichli, sous contrôle conjoint des autorités kurdes locales et du régime syrien, qui a été la cible de plusieurs attentats cette année.

En juillet, plusieurs attaques ont ainsi touché les forces kurdes, qui ont notamment chassé l'Etat islamique (EI) des villes de Kobané et de Tall Abyad.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales