Deuxième journée d'attentats à Bangkok : des explosions près du métro et d'un pont très fréquenté

Les policiers thaïlandais Source: Reuters
Les policiers thaïlandais

Un petit engin explosif a été lancé sur des passants dans le centre-ville de la capitale thaïlandaise, selon des sources policières citées par l'AFP. Auparavant, les agences avaient rapporté un autre accident similaire également à Bangkok.

«Personne n'a été tué ou blessé», a annoncé à l’AFP un policier local sous couvert d’anonymat.

L’incident a eu lieu près de la station de métro Saphan Taksin BTS, dans une zone touristique de la capitale, à proximité du fleuve et de grands hôtels.

Quelques heures plus tôt, un autre engin explosif, probablement une grenade, a été jeté depuis un pont dans la rivière Chao Phraya au centre-ville de Bangkok, en Thaïlande, a fait savoir la police locale, en ajoutant qu’il n’y avait pas de victimes. 

Un homme non identifié a jeté un explosif près du pont Taksin, où se trouve un important carrefour. De nombreuses compagnies de transbordeurs y organisent des excursions pour les touristes sur les voies navigables de la capitale thaïlandaise.

Selon les sources policières citées par l’agence Reuters, la grenade n’a pas atteint le but visé et a explosé sous la surface de l’eau.

«Si elle [la grenade] n’était pas tombée dans l’eau, il y aurait probablement eu des blessés», a estimé le chef adjoint de la police du district Klongsan Natakit Siriwongtawan.

Cet incident survient quelques heures après l’explosion d’une bombe près du sanctuaire d’Erawan, site touristique populaire situé au centre de Bangkok. 22 personnes avaient péri dans cette première attaque, dont au moins neuf étrangers. Plus de 120 personnes ont été blessées, selon les dernières estimations des services médicaux citées par les médias locaux.

On ne sait pas encore si les deux incidents sont liés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales