Baisse du contrôle des armements : Poutine met en garde contre une «catastrophe nucléaire mondiale»

Baisse du contrôle des armements : Poutine met en garde contre une «catastrophe nucléaire mondiale»© Maxim Shemetov Source: Reuters
Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse du 20 décembre 2018 à Moscou.

Au cours de sa conférence de presse annuelle à Moscou, le chef d'Etat russe, Vladimir Poutine, a mis en garde contre l'abaissement des mécanismes de contrôle des armements – notamment nucléaires – au niveau mondial.

Les mécanismes internationaux de contrôle des armements sont en train de se briser. C'est ce qu'a expliqué ce 20 décembre le président russe, Vladimir Poutine, lors de sa conférence de presse annuelle à Moscou, avertissant que l'abaissement du seuil de contrôle des armes de destruction massive pourrait éventuellement conduire à «une catastrophe nucléaire mondiale».

Si – Dieu nous en préserve – quelque chose comme cela se produit, une civilisation entière – ou même la planète – périrait

«Le danger que de tels événements se produisent devient flou ou disparaît, cela est considéré comme impossible ou sans importance», a commenté Vladimir Poutine. «En attendant, si – Dieu nous en préserve – quelque chose comme cela se produit, une civilisation entière – ou même la planète – périrait», a ajouté le président russe.

Un système international de contrôle des armements «en train de s'effondrer», alerte le président russe

Alors qu'en 2021, le nouveau traité START entre les Etats-Unis et la Russie doit expirer et qu'il n'y a pas d'alternative viable, Vladimir Poutine a regretté que «le système international de contrôle des armements soit effectivement en train de s'effondrer». 

«Il n'y a pas encore de discussions à ce sujet [avec les Etats-Unis]», a encore fait savoir le dirigeant russe. «Pas intéressés ? Vous n'en avez pas besoin ? Bon, d'accord alors. Nous allons survivre comme ça, nous allons assurer notre sécurité. Nous savons comment faire», a-t-il enfin ironisé à l'attention des Etats-Unis.

Le 20 octobre 2018, Donald Trump avait annoncé que les Etats-Unis sortaient du traité FNI sur la réduction des armes nucléaires de moyenne portée, conclu avec Moscou durant la guerre froide, accusant la Russie de l'avoir violé. Des accusations rejetées par Vladimir Poutine, estimant qu'il s'agit d'affirmations dénuées de preuves.

Lire aussi : Traité nucléaire FNI : la Russie dénonce les accusations «sans fondement» des Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»