Manuel Valls hué à Barcelone par des indépendantistes et des prostituées (VIDEOS)

Manuel Valls hué à Barcelone par des indépendantistes et des prostituées (VIDEOS)© PAU BARRENA Source: AFP
Manuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone, présente son livre «Barcelona, ​​vuelvo a casa» (Barcelone, je rentre à la maison) le 29 octobre 2018.

Plusieurs dizaines de personnes dont des militants d’extrême gauche, des indépendantistes et même un collectif de prostituées, ont perturbé un meeting tenu par Manuel Valls à Barcelone. L'ex-Premier ministre a quitté les lieux sous escorte policière.

Le chemin vers la mairie de Barcelone semble semé d’embûches pour Manuel Valls : plusieurs dizaines de personnes ont perturbé son meeting organisé en plein air, dans le quartier populaire El Raval le 4 décembre. Alors qu’il détaillait ses propositions en matière de sécurité, des militants d’extrême gauche et des indépendantistes l’ont copieusement hué et sifflé.

Egalement présent parmi les protestataires, un collectif de prostituées (Putes Llibertàries), notamment munies de drapeaux antifascistes, a également pris à partie l’ex-maire d’Evry.

«Une bise à tous et beaucoup de tolérance et de respect», a déclaré Manuel Valls à la fin de son discours. Plusieurs images de médias locaux le montrent entouré des forces de l’ordre alors qu'il quittait les lieux. 

Le 25 septembre, devant les journalistes, Manuel Valls avait critiqué l'administration actuelle de Barcelone, dont la maire, Ada Colau, a été élue grâce au soutien du parti Podemos, qui se revendique populiste. «Barcelone se détériore, malgré les promesses, il y a un manque de logement», avait-il notamment soutenu en catalan, devant les journalistes.

Un discours offensif qui ne semble pas prendre dans l'opinion : selon un sondage publié le 18 octobre par le journal El Periodico, Manuel Valls est le candidat le moins apprécié des électeurs pour les élections municipales de mai. Ces derniers lui préfèrent de loin Ernest Maragall, candidat du parti indépendantiste ERC (gauche républicaine catalane) pressenti pour succéder à la maire sortante Ada Colau.

Lire aussi : «Bon débarras» : des députés LFI troublent le discours d'adieu de Manuel Valls, applaudi par LREM

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter