«Bon débarras» : des députés LFI troublent le discours d'adieu de Manuel Valls, applaudi par LREM

«Bon débarras» : des députés LFI troublent le discours d'adieu de Manuel Valls, applaudi par LREM
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Démissionnaire de son poste de député de l'Essonne, Manuel Valls prenait congés de l'Assemblée nationale ce 2 octobre. Des députés de La France insoumise ont troublé son intervention, tandis que LREM lui réservait une standing ovation.

Le discours d'adieu ce 2 octobre de Manuel Valls qui se lance dans dans la course à la mairie de Barcelone en Catalogne n'a pas été des plus sereins. Des députés de La France insoumise (LFI) ont brandi des pancartes portant la mention «Bon débarras». «Je ne renoncerai jamais aux valeurs de la République», a lancé, solennel, le député ex-socialiste apparenté à La République en marche (LREM), qui s'est déclaré favorable au maintien de la Catalogne au sein de la monarchie espagnole.

Au terme de son discours qui a déclenché huées comme applaudissements, la majorité présidentielle s'est levée pour une standing ovation.

L'ancien Premier ministre et actuel député de l'Essonne Manuel Valls, candidat à la mairie de Barcelone, a déclaré avoir remis ce même jour sa lettre de démission au président de l'Assemblée Richard Ferrand, qui prendra le lendemain 3 octobre.

«C'est avec émotion et respect amical que je me suis entretenu avec Manuel Valls qui part à la conquête de Barcelone et s'apprête à écrire une belle page de l'avenir de l'Europe», a confirmé Richard Ferrand (LREM) sur Twitter.

«Compte tenu de la chaleur des réactions, soit très dures, soit très élogieuses [...] je crois pouvoir dire, monsieur le député que vous n'avez jamais suscité l'indifférence», a salué le Premier ministre Edouard Philippe après la prise de parole de Manuel Valls.

Lire aussi : A la suite de Manuel Valls, des personnalités politiques préparent leur «mobilité» européenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter