Syrie : la défense anti-aérienne tire sur des objectifs «hostiles» près de Damas

Syrie : la défense anti-aérienne tire sur des objectifs «hostiles» près de Damas© Baz Ratner Source: AP
La défense anti-aérienne a procédé à des tirs près de Damas (image d'illustration).

Les médias publics syriens ont annoncé que la défense anti-aérienne syrienne avait abattu des objectifs «hostiles» près de la capitale Damas, sans plus de précisions. Israël a déclaré qu'aucune cible de son armée n'avaient été touchées.

Selon plusieurs médias syriens, la défense anti-aérienne syrienne a procédé à des tirs pour abattre «une cible hostile» près de Kesswa, une localité située au sud de Damas ce 29 novembre dans la soirée. 

Syrie : la défense anti-aérienne tire sur des objectifs «hostiles» près de Damas© Google Maps.
Localisation de Kiswah en Syrie.

«Notre défense anti-aérienne est entrée en action et a visé des objectifs hostiles au-dessus de la région de Kesswa» dans la banlieue de Damas, a fait savoir l'agence Sana. Une source militaire a précisé auprès de Sana que ces cibles hostiles avaient été abattues. Si cette terminologie est souvent utilisée par la Syrie pour désigner des avions ou des missiles israéliens, on ignore pour l'instant la nature de l'objectif pris pour cible.

Selon le directeur du controversé Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, l'aviation israélienne a bombardé plusieurs positions près de Damas et dans le sud du pays, à la frontière de la province de Qouneitra. L'Iran et le Hezbollah, ennemis d'Israël, aident la Syrie dans le conflit qui sévit dans le pays depuis plusieurs années. Leurs positions en Syrie ont été la cible de plusieurs raids aériens israéliens, et le secteur de Kesswa avait déjà fait l'objet de frappes israéliennes par le passé, qui ont provoqué des incendies et provoqué la mort de combattants des Gardiens de la Révolution iraniens et de milices chiites pro-iraniennes, selon l'OSDH. 

Israël nie qu'un de ses avions ou toute autre «cibles aériennes» aient été abattues

De son côté, l'armée israélienne a fait état d'un tir de missile sur le plateau du Golan, sans indiqué s'il était tombé en Israël. Selon le journal Haaretz, l'armée a en outre fait savoir que les informations selon lesquelles des cibles israéliennes avaient été touchés étaient inexactes.

«Les rapports concernant un avion de l'armée israélienne ou une cible de aérienne de l'armée israélienne ayant été touchée sont faux», a insisté Tsahal dans un message sur Twitter.

Lire aussi : Washington redéploie ses troupes auprès des FDS dans le nord de la Syrie pour... aider la Turquie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»