Trump : «On apprenait déjà l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'arrivent» pendant la guerre

Trump : «On apprenait déjà l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'arrivent» pendant la guerre© Geoffrey Van der Hasselt Source: AFP
Le président états-unien Donald Trump.

L'idée d'une «armée européenne» évoquée par Emmanuel Macron crispe Washington. Après l'avoir déjà critiquée, Donald Trump est revenu à la charge, évoquant le temps où les Français «apprenaient l'allemand» lors de l'occupation allemande.

Alors que le débat autour d'une armée européenne a été relancé par Emmanuel Macron le 6 novembre, lorsque celui-ci a suggéré que l'Europe «construise sa propre armée», Donald Trump a réagi une nouvelle fois sur Twitter ce 13 novembre. «Emmanuel Macron suggère de se doter d'une armée propre pour protéger l'Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c'était l'Allemagne, lors de la Première et Seconde guerres mondiales. Comment la France s'en est-elle sortie ? On commençait à apprendre l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'interviennent. Payez pour l'OTAN ou non !»

Cette proposition avait déjà suscité l'ire de Donald Trump, qui l'avait jugée «très insultante», juste avant son arrivée en France pour commémorer la fin de la Première Guerre mondiale. Dans la foulée, le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, avait jugé une telle démarche «totalement dénuée de sens» et réaffirmé la primauté du «lien transatlantique».

Donald Trump exhorte régulièrement les pays européens membres de l'OTAN à augmenter leurs dépenses militaires, estimant que les Etats-Unis assument une trop grande part du budget de l'Alliance atlantique. Emmanuel Macron pense quant à lui, tout comme la chancelière allemande Angela Merkel, que l'Europe doit accroître l'autonomie de sa défense face au retrait croissant de Washington. 

Lire aussi : «Armée européenne» alternative à l'OTAN ? «Positif» pour Poutine, «insultant» selon Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter