Syrie : le Musée de Damas rouvre ses portes après six ans de fermeture

- Avec AFP

Syrie : le Musée de Damas rouvre ses portes après six ans de fermeture© Omar Sanadiki Source: Reuters
Dans une des salles d'exposition du Musée de Damas, 28 octobre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Les Damascènes peuvent de nouveau visiter le musée national de la capitale syrienne, une première depuis 2012. De nombreuses pièces avaient été transférées vers des lieux sûrs. Les jardins du musée étaient toutefois restés ouverts au public.

La Syrie a rouvert ce 28 octobre une aile de son célèbre musée national des antiquités à Damas, après six ans de fermeture pour cause de la guerre civile, selon l'AFP. Pour la première fois depuis 2012, la grande porte à deux battants du bâtiment a été ouverte dans ce haut lieu de la culture et de l'histoire fondé en 1920.

Les objets exposés appartiennent à différentes périodes, «de la préhistoire à l'ère islamique», a fait savoir un responsable de la direction générale des antiquités, Ahmad Dib. Les autorités travaillent en vue de la «réouverture prochaine de tout le musée», a-t-il ajouté. 

Situé dans le centre de Damas, le musée a été fermé un an après le début de la guerre alors que la capitale, restée relativement à l'abri des bombardements, était devenue la cible de tirs rebelles de plus en plus fréquents. 

De crainte que le musée ne soit endommagé ou pillé, de nombreuses pièces ont été transférées en lieu sûr. Les jardins du musée sont toutefois restés ouverts au public.

La Syrie abrite plus de 700 sites archéologiques, dont beaucoup ont été détruits, endommagés ou pillés depuis le début de la guerre. Parmi les plus célèbres, figure notamment l'ancienne ville de Palmyre, classée au patrimoine mondial. Les forces syriennes l'ont reprise au groupe Etat islamique en 2017. 

En octobre 2015, Daesh avait réduit en poussière le célèbre Arc de triomphe de cette cité historique. A partir de 2012, le département des musées a stocké quelque 300 000 objets ainsi que des milliers de manuscrits provenant des quatre coins de Syrie dans des lieux protégés des incendies, bombardements et inondations. Plus de sept ans après le début du conflit, Bachar el-Assad, soutenu à sa demande par la Russie, a sécurisé la capitale et ses environs, après en avoir chassé les rebelles et les djihadistes. Le gouvernement syrien contrôle désormais près de deux tiers de la Syrie. 

Lire aussi : Amnesty veut que la coalition reconnaisse ses victimes à Raqqa

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix