Détenteur d'armes, antisémite, hostile à Trump : qui est Robert Bower, l'assaillant de Pittsburgh ?

Détenteur d'armes, antisémite, hostile à Trump : qui est Robert Bower, l'assaillant de Pittsburgh ?© John Altdorfer Source: Reuters
Des policiers devant la synagogue Tree of life, à Pittsburgh, le 27 octobre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Agé de 46 ans, Robert Bower a ouvert le feu dans une synagogue américaine de Pittsburgh en pleine célébration du chabbat, provoquant la mort de 11 personnes et en blessant six autres. Il estimait que les Etats-Unis étaient «infestés de juifs».

Le 27 octobre, Robert Bower s'est rendu aux autorités après avoir tiré sur des juifs alors qu'ils célébraient le chabbat dans une synagogue de Pittsburgh. Agé de 46 ans et résident de la ville, l'homme était inconnu des forces de l'ordre.

Lire aussi : Etats-Unis : 11 morts et six blessés lors de la fusillade dans la synagogue de Pittsburgh

Antisémite, anti-migrants et anti-Trump

Transporté à l’hôpital, Robert Bower serait entré dans le lieu de culte en criant : «Tous les juifs doivent mourir.» Avant de passer à l'acte, il avait multiplié les commentaires antisémites et hostiles envers les migrants, qu'il avait l'habitude de qualifier d'«envahisseurs». «Les juifs sont les enfants de Satan», pouvait-on par exemple lire en haut de sa page sur le réseau social Gab, selon des captures d'écran réalisées par le groupe SITE, qui surveille les mouvements extrémistes.

Par ailleurs, comme le révèle CNN, Robert Bower s'en prenait parfois directement au président américain, Donald Trump, dans certaines de ses publications antisémites, en malmenant par exemple son slogan de campagne «Make America Great Again» dont l'acronyme anglais est «MAGA». Il n'y aura pas de «MAGA» tant que les Etats-Unis seront «infestés» par les juifs, aurait ainsi affirmé Robert Bower, en utilisant un vocabulaire grossier et insultant. Usant du même champ lexical dans un autre commentaire, l'homme aurait par ailleurs affirmé que Donald Trump était «entouré» de juifs.

Ça vous plaît de faire entrer des envahisseurs hostiles pour qu'ils s'installent parmi nous ?

Il semblait également viser une ONG juive d'aide aux réfugiés à travers le monde, la Hebrew Immigrant Aid Society (HIAS). «Alors HIAS, ça vous plaît de faire entrer des envahisseurs hostiles pour qu'ils s'installent parmi nous ?», avait-il lancé dans un post. Et, peu avant de passer à l'acte : «HIAS aime amener des envahisseurs qui tuent notre peuple. Je ne peux pas rester à ne rien faire en regardant mon peuple se faire massacrer. Je me fous de ce que vous penserez, j'y vais.»

Robert Bower publiait ses propos sur le réseau social Gab, une plateforme alternative aux réseaux sociaux traditionnels (Facebook, Twitter ou encore Reddit). Le jour même de la fusillade, le site Gab a rapidement été sommé par son hébergeur de trouver une solution pour respecter ses conditions d'utilisation, sous peine d'être suspendu.

Le réseau social n'a ainsi pas tardé à publier un communiqué expliquant qu’il condamnait «tous les actes de terrorisme et de violences».

Passionné par les armes à feu

Alors que plusieurs armes de poing et un fusil d'assaut ont été retrouvés sur les lieux de l'attaque, une source proche de l'enquête citée par les médias américains a confirmé que Robert Bower était détenteur d'une licence lui permettant d'avoir en sa possession des armes à feu. Selon CNN, l'assaillant s'était, par le passé, vanté d'une partie de son arsenal, présentant «[sa] famille de glock» avant d'en faire un descriptif technique.

La tuerie de Pittsburgh a suscité de nombreuses réactions de la part de la communauté internationale.

Lire aussi : Pluie de réactions internationales après la fusillade meurtrière contre une synagogue aux Etats-Unis

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix