Yémen : l'ONU fait état de plusieurs dizaines de morts dans de nouvelles frappes (VIDEO CHOC)

Yémen : l'ONU fait état de plusieurs dizaines de morts dans de nouvelles frappes (VIDEO CHOC)© Khaled Abdullah Source: Reuters
Un enfant souffrant de diphtérie dans un hôpital à Sanaa, au Yémen, le 21 octobre 2018 (image d'illustration).

Le bilan s'alourdit encore au Yémen. Dans un communiqué, l'ONU a révélé que de nouvelles frappes avaient endeuillé la province de Hodeida, au Yémen, le 24 octobre dernier, faisant au moins 24 morts et 16 blessés.

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) a fait état, le 25 octobre, de nouvelles frappes dans la province de Hodeida, dans l'ouest du Yémen. Au moins 21 civils seraient morts le 24 octobre et dix autres blessés, selon la même source, dans des frappes ayant touché une usine de conditionnement de légumes de Beit al-Faqih, dans le secteur de Al-Masoudi. Trois autres morts et six blessés seraient en outre à déplorer dans des frappes ayant visé trois véhicules dans le secteur d'Al-Hali.

Le communiqué de l'ONU ne précise pas l'origine des frappes, mais les rebelles houthis ont accusé la coalition menée par l'Arabie saoudite d'en être responsable.

Attention : les images ci-dessous peuvent heurter la sensibilité

«Des civils sont en train de payer un prix choquant à cause de ce conflit», a déploré Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen. «C'est la troisième fois au cours de ce mois que les combats provoquent un grand nombre de victimes à Hodeida», a-t-elle ajouté.

Le 23 octobre, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock, a alerté les membres du Conseil de sécurité de l'ONU sur la crise humanitaire en cours au Yémen, qui constitue «un danger clair et présent d'une famine géante et imminente». Il estime à 14 millions le nombre de personnes qui pourraient en être victimes, soit la moitié de la population du pays.

Depuis 2015, le Yémen est le théâtre d'une guerre opposant les rebelles Houthis, qui contrôlent le port de Hodeida ainsi que la capitale yéménite Sanaa, à une coalition arabe sous commandement saoudien qui défend le gouvernement réfugié à Aden, dans le sud du pays et qui bombarde régulièrement le pays, causant des milliers victimes civiles dont beaucoup d'enfants. Au mois d'août, au moins 66 enfants ont été tués dans des frappes de la coalition saoudienne.

En plus de trois ans, le conflit a fait près de 10 000 morts, selon les derniers chiffres de l'ONU qui n'ont cependant pas été actualisés récemment, et constitue la pire crise humanitaire au monde

Lire aussi : Yémen : jusqu'à 14 millions de personnes pourraient souffrir de la famine, selon l'ONU

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»