Le groupe de défense animale Peta appelle à ne plus boire de lait, symbole du «suprémacisme blanc»

Le groupe de défense animale Peta appelle à ne plus boire de lait, symbole du «suprémacisme blanc»© Twitter @peta
Capture d'écran du compte Twitter de l'association de défense des animaux Peta.

Selon l'association Peta, qui souhaite l'arrêt de la consommation de lait, le breuvage serait fétichisé par les «suprémacistes blancs». En cause : le lactose, qui ne serait bien digéré que par les populations d'origine européenne...

L'association People for the ethical treatment of animals (Peta), une des principales organisations américaines de défense des animaux, dont l'actrice Pamela Anderson est l'une des figures de proue, a invité à stopper la consommation de lait animal, en invoquant notamment un argument surprenant : ce serait un  «symbole utilisé par les suprémacistes blancs». Dans un message publié sur Twitter le 19 octobre, Peta justifie son appel au boycott du lait animal.

Selon l'association, outre la souffrance que procurerait aux animaux leur élevage dans le but d'en récolter le lait, les «suprémacites blancs» auraient fait du breuvage un marqueur de leur identité. A l'appui de sa théorie, l'association mentionne le 22 octobre un article du New York Times qui liste les symboles de ces groupes extrémistes.

Parmi ces derniers, le journal américain pointe du doigt l'habitude, chez les «suprémacites blancs», de se photographier en ingurgitant de grands volumes de lait. La raison ? Les adultes des populations blanches seraient les rares à ne pas être intolérants au lactose, un glucide présent dans le lait d'origine animale et humaine. Partant, ces suprémacistes utiliseraient fréquemment l'emoji représentant un verre de lait sur les réseaux sociaux.

Tous les neuf mois, les vaches des fermes laitières sont mises enceintes de force et continuent de donner du lait

Dans un autre tweet, Peta fournit un argument plus terre à terre pour justifier l'arrêt de la consommation de lait animal, de vache notamment. «Comme les autres mammifères, les vaches ne produisent du lait que pendant et après la grossesse», explique l'association. «Ainsi, tous les neuf mois, les vaches des fermes laitières sont mises enceintes de force et continuent de donner du lait. Les veaux sont alors retirés le plus rapidement possible, de manière à ce que les vaches puissent rapidement retomber enceintes», souligne l'organisation de défense de la cause animale.

Lire aussi : Suisse : les anti-spécistes expliquent pourquoi ils épargnent les boucheries halal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter