Sénégal : un homme sauve une petite fille bloquée au troisième étage d'un immeuble (VIDEO)

Sénégal : un homme sauve une petite fille bloquée au troisième étage d'un immeuble (VIDEO)© SEYLLOU DIALLO Source: AFP
Un bâtiment vide dans un quartier résidentiel de Dakar (image d'illustration).

Plusieurs vidéos montrant le sauvetage d’une jeune fille bloquée au bord d’un balcon, au troisième étage d’un immeuble de Dakar, ont été massivement partagées sur les réseaux sociaux. Un acte héroïque qui rappelle celui de Mamoudou Gassama à Paris.

Mehdi Ghassani, un Sénégalais d’origine libanaise, a sauvé le 5 octobre une enfant bloquée au bord du balcon d’un immeuble de Dakar, la capitale du Sénégal. Filmé sous plusieurs angles, le périlleux sauvetage a été très largement relayé sur les réseaux sociaux. Dans l’une des vidéos, on peut notamment apercevoir Mehdi Ghassani descendre du quatrième étage vers le troisième, par le balcon, pour atteindre la petite fille et la saisir. 

Dans une interview publiée le 9 octobre par le site d’information Senenews, il explique qu'il s'est retrouvé «par hasard» devant l'immeuble où se trouvait la jeune fille alors qu'il allait rendre visite à un ami. «J’ai vu plein de monde et en voyant [la petite fille] vers le haut, je me suis alors directement garé. Je suis directement monté au dernier étage […]. J’ai suivi mon instinct […] j’ai regardé en bas et vu qu’elle était au troisième étage. J’ai alors directement sauté», a-t-il poursuivi.

Rapidement comparé à Mamoudou Gassama, un Malien qui avait sauvé en mai dernier un enfant qui risquait de tomber dans le vide du haut du quatrième étage d'un immeuble de Paris, Mehdi Ghassani préfère rester modeste : «Moi c’est le contraire, lui il a grimpé, moi je suis arrivé par le haut et c’est plus difficile de grimper.»

Lire aussi : L'acte héroïque d'un homme escaladant quatre étages pour sauver un enfant (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter