Jean-Claude Juncker s'est-il moqué de Theresa May en dansant comme elle ? (VIDEO)

Jean-Claude Juncker s'est-il moqué de Theresa May en dansant comme elle ? (VIDEO)© Leonhard Foeger Source: Reuters
Jean-Claude Juncker et Theresa May lors d'une réunion informelle à Salzbourg en septembre 2018.

Jean-Claude Juncker a inauguré un discours à la Commission européenne avec une petite chorégraphie insolite, qui semblait faire allusion aux démonstrations de danse du Premier ministre britannique ce dernier mois.

Alors que quelques notes de musique accompagnaient l'entrée en scène du président de la Commission européenne à Bruxelles le 8 octobre, Jean-Claude Juncker s'est fendu d'une petite chorégraphie tout en souriant. Un hommage moqueur à la récente démonstration de Theresa May qui a fait couler beaucoup d'encre outre-Manche ?

Avant d'entamer son discours pour le Comité européen des régions, le chef de l'exécutif européen a en effet reproduit les mouvements de la dirigeante conservatrice à son arrivée au congrès du parti Tory le 2 octobre. Etait-ce l'initiation d'une battle de danse avec la dirigeante britannique qui navigue actuellement à vue entre les pressions des partisans d'un Brexit dur et celles de l'Union européenne ? Ou plus précisément de la moquerie, comme le suggère le correspondant du Telegraph à Bruxelles qui a interpellé le porte-parole de la Commission, Margaritis Schinas, en ces termes : «Est-ce que Juncker se moque de la danse de Theresa May sur Abba au discours du Comité des régions ? Je dis que oui.»

Margaritis Schinas a directement répondu au journaliste : «Détends-toi James. Sans chanson ni danse, que serait notre vie ? Ce n'était dirigé contre personne, c'était une improvisation alors que la musique continuait et qu'il devait commencer son discours. Il a beaucoup de respect pour Theresa May, il l'a manifesté de nombreuses fois en public et démontré en pratique.» 

Le congrès annuel du Parti conservateur à Birmingham avait été marqué le 2 octobre par l’arrivée insolite sur scène de Theresa May. Le Premier ministre britannique était apparu en dansant sur un tube d’Abba, Dancing Queen, avant de livrer son discours sur le Brexit. Cette performance était le point d'orgue d'une épopée chorégraphique débutée en Afrique. A l'occasion d'un voyage officiel au Kenya et en Afrique du Sud, le chef du gouvernement britannique avait dévoilé par deux fois l'étendue de ses aptitudes en danse en se lançant dans des mouvements robotiques. Risée de la presse, elle avait su retourner ces moqueries à son avantage avec la mise en scène du congrès de son parti.

Lire aussi : «Dancing queen» : Theresa May arrive à la conférence du Parti conservateur en dansant sur Abba

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter