Theresa May dégaine une nouvelle danse africaine «aux mouvements atrocement bizarres» (VIDEO)

Theresa May dégaine une nouvelle danse africaine «aux mouvements atrocement bizarres» (VIDEO) Source: Reuters
A Nairobi au Kenya, le Premier ministre britannique Theresa May frappe un ballon en plastique recyclé après avoir exécuté des pas de danse très commentés à travers le globe.

Le Premier ministre britannique s'est de nouveau livré à une démonstration de danse le 30 août, cette fois-ci au Kenya. Ses mouvements robotiques ont ravivé les moqueries dans la presse britannique.

Le Premier ministre britannique Theresa May n’en a pas fini avec sa réputation de reine de la danse en Afrique. Alors que le monde avait découvert, médusé, ses enthousiastes pas de danse d’une raideur cadavérique le 28 août en Afrique du Sud, la patronne des Tories a décidé de persister dans l'exercice de la diplomatie du dancefloor deux jours plus tard, cette fois au Kenya.

Poursuivant sa tournée en Afrique afin de renforcer les échanges commerciaux et la coopération militaire avec le Royaume-Uni, Theresa May s'est rendue le 30 août sur le campus de l'ONU à Nairobi. Faisant fi des critiques, elle s'est laissé gagner par la bonne humeur communicative d'un énergique groupe de scouts en pleine danse traditionnelle. Elle s'est mise à esquisser des mouvements, tentant d’imiter les jeunes Kenyans, perfectionnant une technique robotique et saccadée tout à fait unique. Probablement enivrée par la musique tout en rythme, elle a conclu cet impeccable petit numéro par des rotations complètes du corps, face à une foule amusée. 

«Le minuscule lambeau de compassion (0,0001%) que j'avais pour Theresa May parce qu'elle danse comme une planche à repasser s'est envolé puisqu'elle a recommencé», déclare cette internaute.  

«Nous pensons que cela aide vraiment à montrer à l'opinion publique que vous êtes un être humain et non pas un robot, mais simplement... Vous serait-il possible de bouger autrement que comme un robot ?», s'est interrogé cet utilisateur de Twitter.

D'autres ont rapproché les piètres aptitudes chorégraphiques de Theresa May de ses talents en politique. Les internautes britanniques semblent peu goûter les facéties du Premier ministre alors que les négociations du Brexit ne satisfont personne – ni les pro-Européens qui n'en veulent pas, ni les conservateurs les plus radicaux qui dénoncent les compromissions de Theresa May avec l’Union européenne.

«J'aurais pensé que Theresa May serait une meilleure danseuse, étant donné l'entraînement qu'elle a en suivant le rythme de Rees-Mogg», remarque cet internaute, évoquant la popularité grandissante de ce conservateur hard-brexiter.

«La danse de Theresa May est la métaphore parfaite du gouvernement britannique actuel. Un bazar désordonné qui provoque l'embarras complet de tous ceux qui y sont impliqués», estime cet autre internaute.

La presse britannique, qui ne l'avait pas loupée lors de sa première danse, ne l'a pas épargnée cette fois non plus. Le Guardian estime que faire deux fois ces «pas de danse atrocement bizarres [...] pourrait amener à penser que les hôtes rient à ses dépens». Le Telegraph a qualifié quant à lui la performance «d'une maladresse hilarante».

D'ailleurs, les tentatives du Premier ministre britannique pour entrer dans la danse n'ont pas empêché le président kenyan Uhuru Kenyatta de l'égratigner durant la conférence de presse marquant son dernier jour de visite en Afrique. Il s'est dit heureux que Theresa May ait «honoré l'invitation à venir voir et découvrir [son] pays et [son] continent, qui ont changé depuis la dernière visite d'un Premier ministre britannique près de quarante ans plus tôt».

Theresa May s'était affichée une première fois le 28 août en Afrique du Sud, dans une école de Cape Town, au premier jour de sa tournée diplomatique sur le continent. En veste rouge, pantalon noir et ballerines léopard, l'apprentie Dancing queen s'était essayée à des mouvements en rythme pour accompagner les élèves qui l'accueillaient dans l'établissement. La presse britannique s’était fait l’écho de cette malheureuse tentative, comparant la dirigeante à un «frigo bancal», ou la qualifiant de «pantin recevant une décharge de Taser».

 Lire aussi : «Un frigo bancal» : Theresa May s'essaie à la danse en Afrique du Sud (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter