Gaza : trois Palestiniens tués par des tirs israéliens lors d'affrontements le long de la frontière

- Avec AFP

Gaza : trois Palestiniens tués par des tirs israéliens lors d'affrontements le long de la frontière© Anas BABA Source: AFP
Un Palestinien lance un pierre vers les forces israéliennes à Gaza près de la frontière, le 5 octobre

L'armée israélienne a tiré à balles réelles sur des Palestiniens venus manifester près de la frontière à Gaza, tuant trois personnes dont un adolescent de 14 ans et faisant 376 blessés. Tsahal a également affirmé avoir mené deux frappes aériennes.

Trois Palestiniens, dont un adolescent de 14 ans, ont été tués le 5 octobre par des tirs israéliens dans la bande de Gaza lors de manifestations et de heurts le long de la frontière, selon le ministère de a Santé gazaoui.

Fares Hafez al-Sersaoui, 14 ans, et Mahmoud Akram Mohammed Abou Samane, 24 ans, ont tous deux été atteints par des tirs israéliens dans la poitrine à l'est de la ville de Gaza, a confié à l'AFP le porte-parole du ministère. Hussein al-Raqab, 28 ans, est mort après avoir été atteint d'une balle à la tête à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon la même source. Par ailleurs, 376 personnes ont été blessées, dont 126 par balles, et sept sont dans un état critique, parmi lesquelles un secouriste bénévole, a précisé le ministère.

L'armée israélienne a rapporté qu'environ 20 000 Palestiniens avaient pris part en plusieurs points de la frontière à cette nouvelle protestation, la dernière en date d'une mobilisation en cours depuis plusieurs mois. Elle fait état de jets de grenades, d'engins explosifs et de pierres vers ses soldats postés derrière la barrière de plusieurs mètres de haut séparant Israël de l'enclave palestinienne. L'armée, qui riposté à balles réelles et à l'aide de projectiles anti-émeutes, a affirmé que 10 «terroristes armés» avaient réussi à franchir le périmètre de sécurité lors de ces affrontements, avant que les forces de sécurité israéliennes ne les arrêtent. Tsahal a en outre reconnu avoir mené deux frappes aériennes à Gaza, sans donner plus de détails.

Au moins 198 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens dans la bande de Gaza le long de la barrière qui sépare l'enclave palestinienne d'Israël depuis le 30 mars, début de manifestations contre le blocus israélien qui dure depuis plus de 10 ans et réclamant le droit au retour des Palestiniens qui ont fui ou ont été chassés de leurs terres à la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Un soldat israélien a été tué le 20 juillet par un Palestinien durant une opération de l'armée près de la barrière, le premier mort israélien dans cette zone depuis la guerre de Gaza en 2014.

Lire aussi : Des militaires de Tsahal accusés d'avoir agressé sexuellement des Palestiniennes à un checkpoint

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter