Entrepôt nucléaire secret iranien dénoncé par Netanyahou : des «révélations» qui laissent sceptiques

Entrepôt nucléaire secret iranien dénoncé par Netanyahou : des «révélations» qui laissent sceptiques© Caitlin Ochs Source: Reuters
Benjamin Netanyahou présentant un des clichés lors de 73e Assemblée générale de l'ONU.

Lors de l'Assemblée générale de l'ONU, Benjamin Netanyahou a assuré avoir déniché un site nucléaire iranien secret. Une affirmation qu'un responsable américain a remis en cause et que de nombreux Iraniens ont raillé sur les réseaux sociaux.

Le 27 septembre, pendant son intervention à l'Assemblée générale des Nations unies, Benjamin Netanyahou a dévoilé plusieurs photographies aériennes de la capitale iranienne, Téhéran. Sur l'une d'elles, le Premier ministre israélien a marqué d'une flèche rouge ce qu'il a qualifié de site de stockage secret contenant des matériaux liés au nucléaire. Selon lui, les autorités iraniennes auraient commencé à évacuer le fameux entrepôt après un raid de l'armée israélienne sur les «archives nucléaires» de Téhéran.  

Depuis, les affirmations du Premier ministre israélien ont suscité doutes et railleries. Aux Etats-Unis d'abord, l'agence Reuters rapporte qu'un responsable du renseignement américain a qualifié les propos de Benjamin Netanyahou de «quelque peu trompeurs» : «Premièrement, nous connaissons cette installation depuis un certain temps, elle est remplie de classeurs et de papiers, pas de tubes en aluminium pour les centrifugeuses. D’autre part, rien ne permet à l’Iran de sortir de [l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien de 2015] plus vite qu'il ne pourrait le faire autrement.»

Quelques Iraniens se sont également empressés d'aller à l'entrée du prétendu ex-site de stockage de matériels nucléaires, visiblement très accessible, postant ensuite leurs clichés sur Twitter. 

Les Iraniens ont également raillé sur Twitter le discours du Premier ministre israélien qui affirmait que le site était situé dans le quartier de «Turquzabad», à Téhéran. Selon eux, ce nom désignerait, en argot farsi, un endroit «perdu au milieu de nulle part», lointain. 

Lire aussi : Netanyahou accuse l'Iran de dissimuler un entrepôt atomique secret à Téhéran

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter