La marine marocaine ouvre le feu sur une embarcation de clandestins : un mort

La marine marocaine ouvre le feu sur une embarcation de clandestins : un mort© Stringer Source: AFP
Soldats sur l'île de Perejil au Maroc (photo d'illustration).

Après plusieurs sommations restées sans réponse, la marine royale marocaine a tiré à plusieurs reprises sur un bateau à moteur qui transportait 25 personnes. Une jeune femme est morte. Le pilote, de nationalité espagnole, a été arrêté.

La marine royale marocaine a ouvert le feu le 25 septembre au soir sur une embarcation de passagers clandestins en Méditerranée, alors que celle-ci refusait de répondre à ses sommations. Une Marocaine de 22 ans a été tuée, et trois autres individus ont été blessés et seraient dans un état critique.

La marine a été «contrainte» d'ouvrir le feu sur un «go fast» (puissante embarcation à moteur), piloté par un Espagnol qui «refusait d'obtempérer» dans les eaux marocaines au large M'diq-Fnideq, selon un communiqué des autorités locales. Ils «voyageaient couchés et n'étaient pas visibles», explique une source policière à l'AFP.

Au total, quelque 25 personnes naviguaient à bord du bateau, dont les passeurs de nationalité espagnole. Le pilote n'a pas été touché et a été arrêté. Une enquête a été ouverte.

Depuis début 2018, l'Espagne a enregistré plus de 38 000 arrivées par voie maritime et terrestre, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Les autorités marocaines ont pour leur part affirmé avoir fait échouer 54 000 tentatives de passage vers l'Union européenne, depuis janvier.

Lire aussi : Libye : des centaines de migrants auraient fui les combats... et leur centre de rétention (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter