Interdire la burqa ? Un canton suisse vote massivement pour

Interdire la burqa ? Un canton suisse vote massivement pour© Michael Buholzer Source: Reuters
Illustration

La population du canton suisse de Saint-Gall a voté à presque 70% pour l'interdiction du port de la burqa sur son territoire. Le résultat de ce référendum a été qualifié d'«islamophobe» par le Conseil central islamique suisse.

Le 23 septembre, le canton de Saint-Gall en Suisse a tranché : 67% de ses électeurs ont voté en faveur d'une «interdiction de la burqa» (voile islamique intégral) dans l'espace public. Les habitants du canton appelés aux urnes ont ainsi imité leurs voisins du Tessin, qui avaient pris la même décision en juillet 2016.

En réalité, le texte voté avait déjà été adopté par le Parlement cantonal sous l'impulsion de la droite populiste et du centre, mais les Verts et la Jeunesse socialiste avaient bloqué son application en prenant l’initiative de ce référendum. 

La loi dispose à présent que «toute personne qui se rend non reconnaissable en dissimulant son visage dans l’espace public et met ainsi en danger la sécurité publique ou la paix sociale et religieuse sera punie d’une amende». 

Pour sa part, le Conseil central islamique suisse a qualifié cette interdiction d'«islamophobe». Par ailleurs, des craintes ont été soulevées de voir une inégalité de traitement sur le territoire entre les cantons suisses, où le voile intégral est interdit et celles où il est autorisé.

Les Suisses seront probablement invités à se prononcer sur le sujet à l’occasion d’un référendum national en 2019, après qu'un groupe de citoyens a réussi à collecter dans le délai imparti les 100 000 signatures nécessaires à l’organisation d’un vote populaire. Ces dernières années, trois cantons – Zurich, Soleure et Glaris – ont refusé d'adopter une interdiction du voile intégral.

Lire aussi : Danemark : manifestation après l'entrée en vigueur d'une loi interdisant le port du voile intégral

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter