Russie : des élections locales sur fond de manifestations contre la réforme des retraites (VIDEOS)

Russie : des élections locales sur fond de manifestations contre la réforme des retraites (VIDEOS)© Grigory Dukor Source: Reuters
Des Russes réunis à Moscou pour protester contre la réforme des retraites, le 9 septembre 2018.

Des élections municipales et régionales, dont celles du maire de Moscou, se tiennent en Russie ce 9 septembre, tandis que l'opposition manifeste contre la réforme des retraites dans plusieurs villes du pays.

Importante journée sociale en Russie. Tandis que se tiennent ce 9 septembre des élections locales et régionales, dont celle du maire de Moscou, l'opposition manifeste contre la réforme des retraites.

Ces élections concernent des postes de gouverneurs, de députés locaux et d'autres responsables dans diverses régions dont le maire de la capitale, Moscou. Les électeurs vont choisir des législateurs dans 16 assemblées législatives régionales et environ 6 000 conseillers municipaux. 

Les élections municipales à Moscou sont probablement l’événement le plus important du jour, avec cinq candidats en lice, dont le maire sortant élu en 2010, Sergueï Sobianine, du parti au pouvoir Russie unie, favori des observateurs. Les autres candidats en lice sont Mikhail Balakine, promoteur immobilier milliardaire, Mikhail Degtiarev, député de la chambre basse représentant le Parti libéral-démocrate de Russie, qualifié de populiste et de nationaliste, Vadim Kounine, le candidat du parti communiste et Ilya Sviridov, qui représente le parti de centre gauche Russie juste.

Plus tôt cette semaine, la Commission électorale Centrale russe a ouvert un centre d'information spécial pour couvrir les événements de cette journée d'élections. Alexandre Klyukine, membre de la commission, a déclaré que 893 journalistes de 33 médias avaient été accrédités pour le centre, dont 17 journalistes de quatre groupes de médias basés à l'étranger.

Manifestations contre la réforme des retraites

Pendant que se tient ce scrutin, l'opposant Alexeï Navalny a appelé depuis la prison ses partisans à sortir dans la rue dans toute la Russie ce 9 septembre pour protester contre la réforme des retraites. Le 27 août, l'avocat et militant politique âgé de 42 ans a été condamné à 30 jours de détention administrative pour violations répétées du code administratif russe pour avoir organisé une manifestation non autorisée en janvier 2018. Réagissant à la condamnation, Alexeï Navalny avait estimé que la peine avait pour «seul objectif» de l'empêcher de participer aux prochaines manifestations sur la controversée réforme des retraites en Russie, prévues ce 9 septembre.

Des milliers de Russes ont ainsi manifesté contre le relèvement de l'âge de départ à la retraite. A Moscou, au moins 2 000 personnes se sont rassemblées sous haute surveillance policière sur la place Pouchkine, dans le centre de la capitale russe, selon les informations de l'AFP. A Saint-Pétersbourg également, environ un millier de personnes se sont réunies pour afficher leur opposition à la réforme. D'après des médias locaux, de nombreuses arrestations auraient eu lieu lors de ces mobilisations. 

Dans un pays où l'espérance de vie est de 76 ans pour les femmes et de seulement 66 ans pour les hommes, la perspective d'un relèvement progressif de l'âge de la retraite de 60 à 65 ans pour les hommes et de 55 à 63 ans pour les femmes a suscité une vive opposition. Début juillet 2018, à l'appel des syndicats et de partis de l'opposition, des milliers de Russes étaient déjà descendus dans la rue.

Le 29 août, Vladimir Poutine s'est cependant engagé à «adoucir» la réforme. Entre autres annonces sociales, le président russe a notamment annoncé que l'âge de la retraite allait passer de 55 à 60 ans pour les femmes (au lieu du seuil de 63 ans initialement proposé) et de 60 à 65 ans pour les hommes.

Le projet de loi avait été présenté en Conseil des ministres le 14 juin, puis transmis le 16 juin suivant à la Douma, la chambre basse du Parlement. Selon l'argumentation avancée par le Premier ministre Dmitri Medvedev, le relèvement de l'âge de départ à la retraite se justifie par la croissance attendue du nombre de retraités et la réduction de celui des actifs. Le gouvernement estime que le projet de loi permettrait d’augmenter les pensions de 1 000 roubles (14 euros) par an et de sauver le régime actuel de retraite par répartition.

Lire aussi : Moscou dénonce une ingérence américaine dans le processus électoral russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter