Moscou dénonce une ingérence américaine dans le processus électoral russe

Moscou dénonce une ingérence américaine dans le processus électoral russe© Dado Ruvic Source: Reuters
Illustration

Les Etats-Unis cherchent-ils à changer le cours des prochaines élections régionales en Russie ? La diplomatie russe estime que le géant américain du web Google a vendu des espaces publicitaires illégaux à l'opposant Alexeï Navalny.

La diplomatie russe accuse les Etats-Unis de ne pas respecter la législation russe sur le processus électoral dans le cadre des prochaines élections régionales de la fédération qui se tiendront le 9 septembre.

Cité par l'agence Interfax, Andreï Nesterenko, haut-diplomate russe, a déclaré : «Notre opinion collective est que la souveraineté électorale est un principe que toutes les nations civilisées devraient respecter.» Et de préciser que Moscou s'apprêtait à notifier à ses «partenaires américains que les actions de leurs médias permettaient de constater qu'ils [étaient] sur le point d'enfreindre la législation russe.»  

Le géant américain du web Google est suspecté d'avoir violé la loi russe, en vendant des espaces publicitaires à caractère politique liés à des rassemblements illégaux. Selon le diplomate russe, cette incartade constitue «assurément» une tentative de s'ingérer dans les élections russes de la part des Etats-Unis.

Alexeï Navalny au cœur de l'affaire

L'opposant Alexeï Navalny a appelé la population à participer à des rassemblements et son mouvement aurait acheté des espaces publicitaires à Google via la plateforme YouTube pour promouvoir ces rassemblements, dont un se tiendra le jour même de l'élection, ce qui est interdit dans le droit russe.

Par la voix de son dirigeant, Vadim Subbotin, le Roskomnadzor (RKN) – l'autorité russe des médias – a dénoncé l'utilisation de ces publicités sur YouTube qui «servent à exalter le comportement antisocial en pleine campagne électorale». Ce dernier a également estimé que Google et d'autres plateformes médiatiques «offraient des possibilités potentiellement illimitées» à «des individus cherchant à déstabiliser la situation en Russie.»

Lire aussi : Raté ! Pour prouver l'«ingérence» de Moscou, le FBI a tenté en vain de recruter un oligarque russe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter