Lance-flamme, espace : Elon Musk évoque ses projets en fumant un joint en direct sur YouTube (VIDEO)

Lance-flamme, espace : Elon Musk évoque ses projets en fumant un joint en direct sur YouTube (VIDEO)© Capture d'écran YouTube @PowerfulJRE
Elon Musk lors de son interview du 6 septembre 2018.
Suivez RT France surTelegram

Elon Musk, le PDG de Tesla et de Space X, était l'invité le 6 septembre du podcast Joe Rogan Experience, l'un des plus populaires aux Etats-Unis. Il a répondu favorablement à la proposition de l'animateur de tirer sur un joint de cannabis.

C'est une séquence qui devrait contribuer à la légende d'Elon Musk, l'entrepreneur américain qui dirige Tesla et Space X, deux entreprises qu'il a fondées et qui ont chacune révolutionné leurs secteurs d'activité respectifs. Critiqué pour ses frasques, Elon Musk a remis un jeton dans la machine dans la nuit du 6 au 7 septembre. Invité pendant près de deux heures par le comédien et animateur Joe Rogan, qui présente l'un des podcasts les plus populaires aux Etats-Unis (près de 100 000 personnes ont suivi l'émission diffusée en direct sur YouTube, près de 700 000 l'ont visionné en replay à ce jour), le milliardaire de 47 ans s'est confié tout en buvant du whisky et en partageant un joint avec le présentateur.

«Je ne fume presque jamais d'herbe», a d'abord expliqué Elon Musk, poursuivant : «Je trouve que ce n'est pas bon pour la productivité, c'est un peu l'inverse d'une tasse de café». Après s'est assuré de la légalité d'une telle pratique, demandant «c’est légal, non ?», il n'a pas hésité à consommer du cannabis en compagnie de son interlocuteur. Plus globalement, le natif de Pretoria, en Afrique du Sud, a évoqué sa vision d'un avenir dans lequel les humains exploreraient et coloniseraient le cosmos.

C’est légal, non ?

«Je crois que le futur dans lequel nous sommes une civilisation qui voyage dans l'espace, au milieu des étoiles, est vraiment passionnant», a précisé le patron de SpaceX, qui fabrique des fusées réutilisables, un concept révolutionnaire. Vêtu d'un tee-shirt noir où était inscrit «Occupy Mars», il a ajouté : «Si nous devions rester sur terre à jamais, ce ne serait pas un bel avenir». Elon Musk a également joué avec son lance-flammes, lancé avec la société The Boring Company en janvier dernier. Au début de l’interview, il a concédé en riant que vendre une telle arme était «une idée affreuse ». «N’achetez pas ce lance-flammes !», a-t-il prévenu, alors que la production de 20 000 unités a été lancée.

View this post on Instagram

Time to party with Elon. http://joerogan.live

A post shared by Joe Rogan (@joerogan) on

En août, Elon Musk avait révélé son état d'intense fatigue et de stress lors d'un entretien au New York Times qui le décrivait comme «passant du rire aux larmes» au cours de la conversation. L'un de ses récents tweets, sur un possible retrait de la Bourse du constructeur de voitures électriques, lui vaut des ennuis judiciaires. Les interrogations sur la fragilité d'Elon Musk sont venues s'ajouter ces derniers temps aux doutes de certains investisseurs sur la capacité de Tesla à remplir ses objectifs de production.

Lire aussi : Musk reprend un meme sur Hitler pour commenter l'activité de Tesla : la provocation de trop ?

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix