Asia Argento, figure de #MeToo, a acheté le silence d'un mineur qui l'accusait d'agression sexuelle

Asia Argento, figure de #MeToo, a acheté le silence d'un mineur qui l'accusait d'agression sexuelle© Stéphane Mahe Source: Reuters
Asia Argento lors de la cérémonie de clôture du 71e Festival de Cannes, Cannes, France, 19 mai 2018. .

Le New York Times révèle qu'Asia Argento, l'une des premières femmes à avoir accusé Harvey Weinstein de l'avoir violée, a payé 380 000 dollars à un acteur de 17 ans. Ce dernier l'avait accusée de l'avoir agressé sexuellement.

L'actrice italienne Asia Argento, figure de proue du mouvement #MeToo et une des première à avoir accusé publiquement Harvey Weinstein de viol, aurait versé de l'argent à un jeune homme qui affirmait qu'elle l'avait agressé sexuellement à l'âge de 17 ans, selon un article du New York Times publié le 19 août. L'actrice était alors alors âgée de 38 ans. L'âge légal du consentement à une relation sexuelle en Californie est de 18 ans.

Un montant de 380 000 dollars aurait été versé à Jimmy Bennett, un acteur et musicien de rock américain, qui assure qu'Asia Argento l'a agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel en Californie en 2013, selon le New York Times, qui cite des documents envoyés au journal par une source non identifiée. Les avocats du jeune acteur ont décrit la rencontre à l'hôtel comme une «agression sexuelle» qui a traumatisé le jeune acteur, menaçant sa santé mentale.

Sa déclaration d'intention de poursuite en justice contre Asia Argento était assortie d'une demande de 3,5 millions de dollars de dommages et intérêts pour lui avoir «infligé de manière intentionnelle une détresse émotionnelle et des pertes de salaire suite à une agression sexuelle», selon le journal. Bien avant les faits, les deux acteurs avaient joué ensemble dans Le livre de Jérémy (The Heart Is Deceitful Above All Things, en version originale), sorti en 2004, réalisé par Asia Argento. Agé de dix ans, Jimmy Bennet y jouait alors le rôle de son fils de 7 ans. Les deux acteurs exprimaient une grande affection l'un pour l'autre, notamment sur les réseaux sociaux. Une relation qu'ils qualifiaient tous deux de mère-fils.

Selon le récit des faits révélés au New York Times, le 9 mai 2013, jour de la rencontre incriminée dans sa chambre du Ritz-Carlton de Marina del Rey, en Californie, l'actrice a posté sur Instagram un message disant qu'elle était impatiente de voir «son fils» Jimmy Bennett qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Une fois seuls dans sa chambre, Asia Argento lui aurait donné de l'alcool à boire et lui aurait montré une série de notes qu'elle lui avait écrites. Puis elle l'aurait embrassé, poussé sur le lit, enlevé son pantalon et fait une fellation. Elle aurait ensuite grimpé sur lui et ils auraient eu des rapports sexuels, selon le document. Elle lui a ensuite demandé de prendre un certain nombre de photos d'eux deux. Trois photos, apparemment prises par Jimmy Bennett, les montrent, selon le journal newyorkais, dans le lit, torses nus. Toutefois, une seule des photos prises au lit montre leurs deux visages.

Asia Argento aux abonnés absents

Selon le témoignage obtenu, en rentrant chez lui après cet événement, le jeune acteur a commencé à se sentir «extrêmement confus, mortifié et dégoûté». Cependant, un mois plus tard, le 8 juin, Jimmy Bennet a envoyé à Asia Argento un message sur Twitter, disant «Miss you momma !!!!» avec une photo d’un bracelet gravé qu’elle lui avait donné pour commémorer le film. Le compte Twitter du jeune homme a récemment été fermé.

Les conditions de l'accord, incluant un calendrier de paiement, ont été finalisées en avril de cette année, selon les documents vus par le journal. Selon ces documents, l'avocate d'Asia Argento, Carrie Goldberg, a décrit l'argent comme «aidant Jimmy Bennett». Le journal a expliqué avoir essayé à plusieurs reprises, sans succès, d'obtenir une réaction de la part d'Asia Argento ou de ses représentants. 

L'actrice italienne est l'une des premières à avoir accusé publiquement le magnat américain Harvey Weinstein de l'avoir violée. Elle est devenue une voix importante du mouvement #MeToo après avoir raconté avoir été violée par le producteur dans sa chambre d'hôtel pendant le festival de Cannes en 1997, alors qu'elle avait 21 ans. Lors de la soirée de clôture du festival de Cannes 2018, elle avait lancé au public : «Les choses ont changé. On ne va plus vous permettre de vous en tirer sans être inquiété.»

Lire aussi : #WoodyAllenforever : Jack Lang défend bec et ongles le réalisateur accusé d'abus sexuel sur enfant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter