Selon la Maison Blanche, Trump est «ouvert» à une nouvelle rencontre avec Poutine

Selon la Maison Blanche, Trump est «ouvert» à une nouvelle rencontre avec Poutine
Donald Trump et Vladimir Poutine le 16 juillet 2018, photo ©Kevin Lamarque/Reuters

Malgré le tollé qu'a suscité dans les médias et dans la classe politique américaine sa rencontre avec Vladimir Poutine à Helsinki, Donald Trump continue d'envoyer des signaux en faveur d'un rapprochement entre les deux hommes. Mais à petites touches.

Un pas en arrière, deux pas en avant. Le président américain rencontrera-t-il son homologue russe ? Le suspense continue. «Donald Trump est ouvert à une visite à Moscou à condition de recevoir une invitation formelle», a annoncé ce 27 juillet la Maison Blanche. Sarah Sanders, porte-parole du président américain a ajouté que, réciproquement, Donald Trump comptait recevoir Vladimir Poutine aux Etats-Unis en 2019.

Ce même jour, à l'occasion du sommet des Brics à Johannesbourg, Vladimir Poutine s'est dit lui «prêt» à rencontrer Donald Trump, mais sous certaines conditions. Le dirigeant russe a ainsi exprimé le souhait qu'un climat plus apaisé s'installe aux Etats-Unis à l'égard de la Russie.

Une telle rencontre reste toutefois incertaine, notamment en raison de l'enquête du procureur Robert Mueller sur l’ingérence présumée de Moscou dans l’élection présidentielle américaine de 2016. Le 19 juillet dernier, le président américain avait demandé à son conseiller à la Sécurité nationale, John Bolton, d'inviter Vladimir Poutine à Washington à l'automne 2018 selon le porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. Or, six jours plus tard Washington devait rétropédaler et annoncer que la prochaine rencontre entre les deux chefs d'Etat ne pourrait vraisemblablement ne pas avoir lieu avant 2019.

La première rencontre bilatérale entre les deux dirigeants, le 16 juillet à Helsinki, avait déclenché un tollé dans les médias et une partie de la classe politique américains. 

A.K.

Lire aussi : Après le sommet d'Helsinki, une partie de la classe politique américaine enrage contre Donald Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»