Canada : l'Etat islamique revendique la fusillade de Toronto

Canada : l'Etat islamique revendique la fusillade de Toronto© Cole BURSTON Source: AFP
Le quartier grec de Toronto, bouclé par les forces de l'ordre

Daesh a revendiqué ce 25 juillet, via son agence de propagande Amaq, la fusillade qui a eu lieu à Toronto le 22 juillet. Deux personnes sont décédées et treize autres ont été blessées

Le groupe terroriste Etat islamique (EI) a revendiqué ce 25 juillet l'attaque meurtrière menée le 22 juillet à Toronto, au Canada, ayant fait deux morts dont un enfant de 10 ans. Amaq, l'organe de propagande du groupe terroriste, a précisé que l'attaque avait été perpétrée par «l'un des soldats de l'EI», qui a suivi les «appels [de l'EI)] à cibler les ressortissants des pays de la coalition» internationale anti-djihadistes. «Aucune preuve» ne permet de corroborer la revendication de Daesh, a fait savoir la police de Toronto ce même jour.

L'assaillant avait été neutralisé par la police

Le 22 juillet au soir dans le quartier grec de Toronto, une fusillade d'une vingtaine de coups de feu a éclaté. Une jeune femme de 18 ans et une fillette de 10 ans sont décédées. Certains blessés sont encore dans un état grave. L'assailant, un homme de 29 ans originaire de Toronto, était armé d'une arme de poing. Il a ouvert le feu au hasard sur des piétons déambulant sur l'avenue Danforth, autour de 22h, avant de cibler des restaurants bondés. 

Arrivée rapidement sur les lieux, la police a ouvert le feu sur l'homme, qui a été découvert mort quelques instants plus tard dans une ruelle, d'après les enquêteurs. Selon la famille de l'auteur de la fusillade, ce dernier souffrait depuis son enfance de «sérieux problèmes mentaux» qu'il n'a jamais pu surmonter, alors même qu'il avait suivi par le passé un traitement et des thérapies.

Lire aussi : Le Royaume-Uni consent à une éventuelle peine de mort aux Etats-Unis pour deux djihadistes anglais

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter