Le Monténégro, cause probable de la Troisième guerre mondiale ? Une pique de Trump qui ne passe pas

Le Monténégro, cause probable de la Troisième guerre mondiale ? Une pique de Trump qui ne passe pas© Nicholas Kamm Source: AFP
Donald Trump en rendez-vous dans son cabinet à Washington le 18 juillet.
Suivez RT France surTelegram

Après avoir était qualifié de «petit pays aux gens très agressifs» par Donald Trump, le Monténégro a réagi dans un communiqué. Le pays, pourtant allié des Etats-Unis, dément le rôle de fauteur de troubles que lui prête le président américain.

Sur Fox News, le 17 juillet, Donald Trump s'en était pris ouvertement au Monténégro. L'actuel président des Etats-Unis avait déclaré : «Le Monténégro est un tout petit pays aux gens très forts, très agressifs.» Il a même ajouté que cette agressivité pourrait susciter une «troisième guerre mondiale» si les autres pays de l'Alliance atlantique devaient le défendre.

Le gouvernement monténégrin n'a pas hésité à répondre. «Le Monténégro est fier de son histoire et de ses traditions, de sa vie politique apaisée qui en fait un facteur de stabilité dans la région ; c'est aussi le seul pays où la guerre n'a pas fait rage au cours de la désintégration de l'ex-Yougoslavie», a-t-il déclaré dans un communiqué.

Dans ce même communiqué publié en anglais, le gouvernement rétorque que le Monténégro contribue «à la paix et à la stabilité, non seulement sur le continent européen mais dans le monde entier» tout cela «aux côtés des soldats américains en Afghanistan», en plus d'être un «un État stabilisateur dans la région.» 

Podgorica insiste sur le fait que le pays a été le premier État européen à faire face au fascisme et qu'il est un nouveau membre de l’OTAN, portant fièrement les valeurs de cette dernière. «Nous créons des relations amicales et n’en avons perdu aucune, mais nous sommes aussi prêts à défendre avec courage et résolution nos intérêts nationaux, et le ferons», ajoute le gouvernement monténégrin.

Lire aussi : Après Helsinki, Donald Trump souhaite inviter Vladimir Poutine à Washington cet automne

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix