«Crime financier» : un pasteur aurait été arrêté après avoir vendu des tickets pour le paradis

«Crime financier» : un pasteur aurait été arrêté après avoir vendu des tickets pour le paradis© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
Image d'illustration : une croix chrétienne, symbole du christianisme

Un pasteur zimbabwéen aurait été arrêté alors qu'il monnayait à ses fidèles des places au paradis. Pour sa défense, le révérend aurait expliqué ne pas avoir agi seul, affirmant avoir reçu ses tickets «en or pur» directement de la main de Jésus.

Le pasteur Tito Wats aurait été arrêté le 28 juin au Zimbabwe pour «crime financier» peut-on lire dans les colonnes de Paris Match. Près de 500 dollars le ticket «en or pur» : tel aurait été le prix affiché par le pasteur auprès de ses fidèles pour une entrée au paradis.

Des milliers de fidèles auraient ainsi fait confiance au révérend pour accéder au jardin d'Eden. Interrogé par la police zimbabwéenne, le pasteur aurait déclaré se sentir «persécuté parce qu’il fai[sai]t le travail de Dieu». Il se serait justifié en expliquant à la police avoir été personnellement informé par Jésus-Christ lors de leur rencontre, que les tickets garantissaient aux fidèles leur salut.

Par le passé, d'autres pasteurs zimbabwéens avaient déjà abusé de leur influence sur leurs fidèles, notamment sur les réseaux sociaux. En 2017, à Harare, le pasteur Paul Sanyangore s'était également fait remarquer en affirmant être en ligne directe avec «Papa God».

Lire aussi : Au Zimbabwe, les chèvres sont acceptées pour payer les frais scolaires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter