Donald Trump assure qu'il pourrait avoir «une bonne relation» avec Vladimir Poutine

Donald Trump assure qu'il pourrait avoir «une bonne relation» avec Vladimir Poutine © Joshua Roberts Source: Reuters
Donald Trump lors d'un meeting à Great Falls au Montana, le 5 juillet

Défendant l'idée qu'il était bénéfique pour les Etats-Unis de bien s'entendre avec la Russie, le président américain a estimé possible qu'il noue «une bonne relation» avec Vladimir Poutine à l'occasion de leur rencontre le 16 juillet.

Lors d'un meeting dans le Montana le 5 juillet, le président américain Donald Trump a évoqué sa future rencontre avec Vladimir Poutine – la première à ne pas se tenir en marge d'un événement international – qui aura lieu le 16 juillet dans la capitale finlandaise Helsinki. Une rencontre qu'il envisage de façon très positive, soulignant l'importance de relations bilatérales mutuellement bénéfiques avec tous les pays.

«Je rencontre le président [Vladimir] Poutine la semaine prochaine, et bien s'entendre avec lui – laissez-moi vous dire, bien s'entendre avec la Russie, avec la Chine et avec les autres pays est une bonne chose. Ce n'est pas une mauvaise chose, c'est une bonne chose», a lancé le président américain face à une foule enthousiaste.

Le chef d'Etat a combattu l'idée que cette rencontre pourrait être néfaste aux intérêts américains en raison de ses supposée inaptitudes diplomatiques, mises en avant par ses adversaires politiques. «[Vladimir] Poutine est très bien préparé. Et [Donald] Trump, sera-t-il prêt ? Faites-moi confiance, nous nous en sortirons très bien», a ainsi soutenu le président américain, qualifiant ceux qui le critiquent de «mauvaises personnes» qui diffusent des «fausses informations».

Alors que le parti démocrate – dont le penchant antirusse n'est plus à démontrer – pourrait saisir l'occasion pour accuser Donald Trump de trahison nationale, le président américain n'a visiblement que faire de leurs inquiétudes, assurant que le président russe et lui-même «pourraient même finir par avoir de bonnes relations». «Ils disent "vous savez, le président [Vladimir] Poutine vient du KGB", et ceci, et cela. Vous savez quoi ? [Vladimir] Poutine est quelqu'un de bien», a résumé Donald Trump.

Lire aussi : Vladimir Poutine rencontrera Donald Trump à Helsinki le 16 juillet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»