Séparation des enfants de leurs parents immigrés clandestins : Trump fait marche arrière

- Avec AFP

Séparation des enfants de leurs parents immigrés clandestins : Trump fait marche arrière© Mandel Ngan Source: AFP
Le président américain Donald Trump évoque l'immigration clandestine lors d'une réunion avec les membres du Congrès à la Maison Blanche le 20 juin 2018

Après avoir affirmé que pour lutter contre l'immigration illégale, il fallait «séparer les enfants» de leurs parents clandestins, Donald Trump a signé un texte visant à éviter la séparation des familles de migrants.

Le président américain Donald Trump a signé ce 20 juin un décret visant à éviter que ne soient séparées les familles de migrants après avoir franchi illégalement la frontière avec le Mexique.

«Cela me tient particulièrement à cœur […] Nous n'aimons pas voir des familles séparées», a-t-il déclaré lors de la cérémonie de signature, a-t-il affirmé en signant le décret dans le Bureau ovale.

«Nous allons avoir des frontières très fortes mais nous allons garder les familles ensemble», a encore dit le président américain qui a lui-même décrété début mai une «tolérance zéro» sur l'immigration illégale.

«Je pense que toute personne avec un cœur régirait de la même manière», a-t-il ajouté, soulignant que sa fille Ivanka et sa femme Melania étaient montées au créneau sur ce sujet.

L'administration américaine était sous le feu des critiques, tant au niveau national qu'international, alors que plus de 2 300 mineurs ont été séparés de leurs parents en cinq semaines.

Donald Trump avait en effet décidé que pour lutter contre l'immigration illégale, tous les clandestins franchissant la frontière seraient désormais poursuivis au pénal. Puisque selon la loi, les mineurs ne peuvent pas être incarcérés avec leurs proches, il fallait donc séparer les adultes des enfants, argumentait le président américain.

Donald Trump et son équipe répètaient depuis plusieurs jours qu'ils ne faisaient qu'appliquer la loi et que seule une modification de cette dernière par le Congrès permettrait de mettre fin aux séparations.

Plus tôt, le chef des républicains à la Chambre des représentants, Paul Ryan, avait annoncé qu'il soumettrait au vote le 21 juin une loi mettant un terme aux séparations de familles de migrants franchissant illégalement la frontière et «résolvant» le statut des jeunes arrivés sans papiers aux Etats-Unis.

Lire aussi : L'ancien chef de la CIA compare la politique d’immigration américaine à celle de l’Allemagne nazie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter