Allemagne : une centaine d’immigrés en viennent aux mains à Dresde

Capture d’écran du compte Twitter @SkyNews
Capture d’écran du compte Twitter @SkyNews

D’importantes échauffourées mettant aux prises des réfugiés syriens et afghans ont eu lieu dans un camp installé dans la ville de Dresde, la capitale de la Saxe.

Selon les chiffres de la police, près de 50 personnes des deux parties ont été impliquées dans une gigantesque bagarre, au terme de laquelle huit blessés ont été dénombrés. «Des hommes aussi bien que des femmes y ont participé. Ils ont utilisé tout ce qui est passé sous leur main, des morceaux de barrière aux pieds de lits», a confirmé le représentant des forces de l’ordre sur place. La cause du différend demeure toutefois inconnue pour le moment.

Ce n’est pas la première fois que ce camp de réfugiés fait la une de l’actualité. Il y a une semaine, après que le camp a accueilli ses premiers immigrés, des néo-nazis ont lancé des pierres sur une manifestation de soutien aux réfugiés. A l’heure actuelle, près de 1 000 personnes, principalement des Syriens, sont installées dans ce camp de réfugiés.

Lundi dernier à Trèves, dans le Sud du Land de Rhénanie-Palatinat, une autre agression s’est déroulée dans un camp de réfugiés. Selon la police, «plusieurs dizaines» des migrants de Syrie et d’Albanie se sont affrontés lors d’un match de football.

En savoir plus: L’UE réinstalle 40 000 réfugiés un peu partout en Europe

Le ministère allemand des Affaires intérieurs s’attend cette année à recevoir près de 400 000 requêtes de personnes souhaitant obtenir le statut de réfugié, soit le double de requêtes adressées l’an dernier. En plus de cela, les coûts engendrés par cette afflux d’immigrés devraient être multipliés par deux, passant de 2,2 à 5 milliards d’euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales