«Y aura-t-il une troisième guerre mondiale ?» : la réponse de Vladimir Poutine

«Y aura-t-il une troisième guerre mondiale ?» : la réponse de Vladimir Poutine© Reuters Source: Reuters
Le président russe Vladimir Poutine le 7 juin 2018.

Un téléspectateur a demandé ce 7 juin à Vladimir Poutine si, dans le contexte des sanctions et des nombreux contentieux avec l'Occident, il y avait une menace de troisième guerre mondiale. Le président russe a répondu en citant Albert Einstein.

Au cours de la ligne direct avec Vladimir Poutine ce 7 juin, un citoyen russe a demandé au chef de l'Etat si, au regard du contexte de sanctions et de tensions avec plusieurs pays occidentaux, il y avait une menace de troisième guerre mondiale. 

«On peut citer Einstein qui a dit : "Je ne sais pas par quel moyen sera conduite la troisième guerre mondiale, mais la quatrième sera menée avec des bâtons et des cailloux. La troisième guerre mondiale serait la fin de la civilisation et tout le monde doit le comprendre. Cela devrait être une garantie contre les actes les plus dangereux pour la civilisation sur la scène internationale», a répondu le président russe.

La peur d'une auto-destruction mutuelle a toujours prévenu toute action trop brusque des grandes puissances

«D'ailleurs, depuis la seconde guerre mondiale, nous vivons dans un contexte d'une paix relative globale. Il y a toujours des conflits régionaux comme dans la péninsule coréenne ou au Proche-Orient avec l'Irak, la Lybie ou d'autre conflits. Mais il n'y a jamais eu depuis de conflit globaux. Pourquoi ? Parce que les plus grandes puissances militaires ont établi une parité stratégique. Et aussi désagréable que cela puisse paraître, la peur d'une auto-destruction mutuelle a toujours prévenu toute action trop brusque des grandes puissances et les a poussé à se respecter mutuellement», a poursuivi Vladimir Poutine. Il a également pointé du doigt le fait que les Etats-Unis se soient retirés du traité ABM sur la limitation des armes stratégiques en 2001. «C'est une tentative de briser cette parité stratégique», a affirmé le chef de l'Etat russe.

Lire aussi : Vladimir Poutine : «Soit la Russie est un pays souverain, soit il n'y a pas de Russie»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter