Aux cris d’«Allah Akbar», des manifestants font annuler la Gay pride de l'île Maurice (VIDEOS)

Aux cris d’«Allah Akbar», des manifestants font annuler la Gay pride de l'île Maurice (VIDEOS)© NOEL CELIS Source: AFP
Des milliers de personnes et de sympathisants transgenres ont défilé à Manille, capitale des Philippines, dans le cadre de la Marche des fiertés gays (Image d'illustration)

Initialement prévue le 2 juin à l'île Maurice, la 13e édition de la Gay pride a finalement été annulée après que des manifestants, pour la plupart de confession musulmane, ont scandé des slogans hostiles à la communauté LGBT.

Des centaines de personnes ont manifesté le 2 juin à Port-Louis, capitale de l’île Maurice, contre la tenue de la 13e édition de la Gay pride, appelée également Marche des fiertés. «Dites non aux LGBT, l'homosexualité c'est la bestialité», ou encore «LGBT attire malédiction Bondieu» : tels étaient les slogans brandis par certains d’entre eux pour marquer leur opposition à cet événement.

Sur Twitter, l'association L'Amicale des jeunes du refuge a diffusé plusieurs vidéos de l'événement montrant des manifestants de confession musulmane crier «Allah Akbar». On remarque notamment sur les images la présence d'un cordon de sécurité mis en place par la police pour éviter des débordements. 

 

Pauline Verner, porte-parole du Collectif arc-en-ciel à l'origine de l'organisation de la Marche des fiertés, a rapporté à BFMTV avoir reçu plus de 150 menaces de mort. «[Les policiers] nous disaient que si le défilé était maintenu, il y aurait un massacre et qu'il ne fallait pas prendre ces menaces à la légère», explique-t-elle. «L'interdiction de la Marche n'est pas officiellement venue de la police mais nous avons dû nous y résigner», a-t-elle par ailleurs déploré.

Sur l'île Maurice, où l'homosexualité est légale, les dernières éditions de la Gay Pride ont été perturbées, parfois violemment, à plusieurs reprises par des opposants à l'événement.

Lire aussi : La Tunisie promet la fin de l'obligation de test anal pour les homosexuels

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter