Etats-Unis : la violente interpellation d'Emily Weinman du point de vue du policier (VIDEO CHOC)

Etats-Unis : la violente interpellation d'Emily Weinman du point de vue du policier (VIDEO CHOC)
Capture d'écran YouTube de la violente arrestation

Une autre vidéo de l'arrestation d'Emily Weinman a émergé sur internet. Elle a été captée par la caméra embarquée que portait le policier qui a frappé la jeune femme de 20 ans au visage. Ces images changeront-elles l'affaire ? Son avocat l'espère.

Après la violente interpellation d'une femme de 20 ans sur une plage du New Jersey aux Etats-Unis, une vidéo filmée par une autre plagiste, dans laquelle on voit un policier s'acharner à coups de poing sur la tempe d'Emily Weinman, a été visionnée des millions de fois sur YouTube. La jeune femme a été inculpée pour un coup de pied et un crachat sur agent, ainsi que pour résistance, obstruction, inconduite, et possession d’alcool en dessous de l'âge légal (21 ans dans certains Etats). Elle risque plusieurs années de prison. Cette fois, c'est la vidéo filmée du point de vue d'un des policiers qui a émergé sur la célèbre plateforme de visionnage.

Cette version de l'arrestation, plus longue, montre presque la totalité de la scène, du moment où les forces de l'ordre procèdent au test d'alcoolémie de la jeune femme, jusqu'au moment où elle est emmenée au véhicule de police en lâchant quelques insultes à l'égard des forces de l'ordre dans un langage fleuri. Ces images viennent de la bodycam de l'agent de police, une caméra que le policier porte à épaule et qui filme tout de son point de vue avec un cadrage ultra-grand angle, parfois appelé cadrage fisheye.

On voit la jeune femme tenter de s'éloigner des agents qui veulent lui passer les menottes, puis chuter au sol lorsque le corps à corps s'enclenche. Les coups pleuvent, elle s'écrie qu'on l'étouffe : «Je suis une femme, vous n'avez pas le droit de me frapper et de m'étrangler comme ça !», entend-on Emily Weinman s'insurger alors que les membres des forces de l'ordre lui passent les menottes, au sol.

Après la publication de cette nouvelle vidéo, l'avocat d'Emily Weinman a publié un communiqué, relayé sur Twitter, dans lequel il fait savoir que, selon lui, le chef de la police et le maire de la ville où l'interpellation a eu lieu ont constamment soutenu la version des policiers sans avoir visionné la vidéo captée par la bodycam. Il dénonce également «le manque de jugement» des agents de police et appelle «les autorités à [...] abandonner toutes les charges» qui pèsent sur sa cliente. Cette dernière avait déjà connu des démêlés avec la justice deux ans auparavant.

Lire aussi : La vidéo choc de policiers américains frappant une jeune mère sur une plage fait le tour du Web

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter