Corée du Nord : RT a assisté à la destruction du site d'essais nucléaires de Punggye-ri (IMAGES)

Corée du Nord : RT a assisté à la destruction du site d'essais nucléaires de Punggye-ri (IMAGES)© Capture d'écran Twitter@IgorZhdanovRT Source: RT
Le journaliste de RT Igor Zhdanov devant le site d'essais nucléaires de Punggye-ri avant sa démolition

Le journaliste de RT Igor Jdanov a été l'un des rares à pouvoir assister au démantèlement du site d'essais nucléaires de Punggye-ri. Des tunnels et des infrastructures ont été détruits lors de cette opération.

Parmi la vingtaine de journalistes autorisés à suivre la destruction du site d'essais nucléaires de Punggye-ri en Corée du Nord le 24 mai, le journaliste de RT Igor Jdanov a été convié à couvrir l’événement.

Auteur: RT

D'ordinaire très fermé, l'Etat nord-coréen leur a permis d'inspecter différents emplacements aux alentours du site de Punggye-ri avant qu'il ne soit réduit en poussière. Aucun journaliste n'a toutefois été autorisé à entrer dans les tunnels avant leur démolition, car les explosifs y avaient déjà été placés.

Le reporter de RT Igor Jdanov a ainsi pu assister aux premières loges – à quelques dizaines de mètres seulement – à la destruction de l'infrastructure du site, qui abritait autrefois des ouvriers et des soldats.

Quatre tunnels ont également été détruits dans l'opération, dont l'un avait été le site de cinq des six derniers essais nucléaires souterrains réalisés par Pyongyang.

Selon les autorités nord-coréennes, un des tunnels détruit n'avait par ailleurs jamais été le théâtre du moindre essai avant sa démolition. Ce qui démontre, selon des Nord-Coréens avec qui Igor Jdanov a pu discuter, la volonté de Pyongyang de faire le premier pas pour se réconcilier avec Séoul et le reste du monde.

Alors qu'un sommet historique devait se tenir entre Pyongyang et Washington le 12 juin prochain à Singapour, Donald Trump a estimé «qu'il [n'était] pas opportun, à ce stade» de le maintenir. Une décision prise suite à «l'hostilité» affichée par la diplomatie nord-coréenne envers le vice-président Mike Pence, qualifié «d'imbécile politique» pour avoir comparé la Corée du Nord à la Libye. Le président américain a toutefois souligné qu'il était «très impatient» de rencontrer le dirigeant nord-coréen.

De son côté Pyongyang a répondu à l'annulation de ce sommet en rappelant son «attachement à résoudre tout problème avec les Etats-Unis», et en espérant que la rencontre puisse être reprogrammée.

Lire aussi : Suivez le reporter de RT en Corée du Nord (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter