En déménageant son ambassade, le Paraguay «scelle le sort de Jérusalem occupée», selon la Palestine

En déménageant son ambassade, le Paraguay «scelle le sort de Jérusalem occupée», selon la Palestine© Sebastian Scheiner / POOL Source: AFP
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou serre la main du président paraguayen Horacio Cartes lors de leur rencontre à Jérusalem, le 21 mai 2018

Une représentante de l'OLP a accusé le Paraguay d’aider Israël à occuper militairement Jérusalem après la décision du pays sud-américain d'y transférer son ambassade qui était basée à Tel-Aviv. Le déménagement a été salué du côté israélien.

Hanan Ashrawi, membre du Comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), a dénoncé le 20 mai la décision du Paraguay de transférer son ambassade de Tel-Aviv vers Jérusalem. «En adoptant une mesure aussi provocatrice et irresponsable qui contrevient directement au droit international et au consensus, le Paraguay a conspiré avec Israël, les Etats-Unis et le Guatemala pour consolider l'occupation militaire et sceller le sort de Jérusalem occupée», s’est-elle indignée dans un communiqué.

La déclaration de la responsable palestinienne est intervenue à la veille de l’inauguration de la nouvelle ambassade du Paraguay, à laquelle a assisté le chef de l’Etat, Horacio Cartes, et le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou. «C'est un jour historique qui renforce les liens entre le Paraguay et Israël», a déclaré le président paraguayen lors de la cérémonie. «Un grand jour pour Israël, un grand jour pour le Paraguay, un grand jour pour notre amitié», a alors ajouté le Premier ministre israélien. 

Le Paraguay est le troisième pays à inaugurer sa nouvelle ambassade à Jérusalem, après les Etats-Unis, le 14 mai, et le Guatemala, deux jours plus tard. La cérémonie d'inauguration avait provoqué de nombreuses manifestations dans les territoires palestiniens et fait réagir de nombreux pays.

59 Palestiniens ont été tués et plus de 2 000 autres blessés par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza, épisode le plus meurtrier depuis la guerre de l'été 2014. Une grande partie de la communauté internationale avait appelé, devant le Conseil de sécurité de l'ONU, à la mise en place d’une enquête indépendante, mais les Etats-Unis, fidèles alliés de l’Etat hébreu, ont usé de leur droit de veto. 

Lire aussi : Le Guatemala inaugure son ambassade à Jérusalem, deux jours après les Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter