Au moins 57 morts et 119 blessés dans un attentat à Kaboul : Daesh revendique l'attaque

Au moins 57 morts et 119 blessés dans un attentat à Kaboul : Daesh revendique l'attaque© Mohammad Ismail Source: Reuters
Des proches des victimes de l'attentat à Kaboul

Un attentat-suicide perpétré contre un centre d'enregistrement électoral dans la capitale afghane a fait au moins 57 morts et 119 blessés, le 22 avril au matin, selon un bilan encore provisoire du ministère de la Santé.

Au moins 57 civils ont été tués et 119 autres blessés ce 22 avril à Kaboul, en Afghanistan, dans un attentat-suicide contre un centre d'enregistrement électoral, selon le dernier bilan, encore provisoire, annoncé par le porte-parole du ministère de la Santé, Wahid Majrooh. Le kamikaze s'est fait exploser parmi la foule, à l'entrée du centre où les électeurs récupèrent leur pièce d'identité avant de s'inscrire sur les registres électoraux. 

L'attaque, qui est survenue vers 10h (heure locale) a été revendiquée par l'Etat islamique, selon son agence de propagande. Il a eu lieu dans un quartier majoritairement chiite de l'ouest de la capitale, Dasht-e-Barchi. Les chiites afghans sont régulièrement la cible d'attaques du groupe islamiste.

A voir les dégâts importants, la charge était de forte puissance et a projeté des débris dans un large rayon, selon l'AFP. Des flaques de sang et de nombreux corps à terre étaient clairement visibles, ainsi que des véhicules carbonisés et un immeuble de deux étages, partiellement détruit. 

C'est le premier attentat à Kaboul contre un centre préparant les listes électorales en vue des législatives du 20 octobre, depuis le début des inscriptions le 14 avril. Cette attaque confirme les risques de violences qui pourraient survenir dans le cadre du scrutin prévu en octobre prochain.

Le dernier attentat contre la capitale afghane, le mois dernier, le premier jour du nouvel an perse, avait fait plus d'une trentaine de morts et au moins 70 blessés. L'année 2017 aura été des plus violentes pour les civils en Afghanistan : pas moins de 2 300 d'entre eux ont été tués ou blessés dans des attentats. L'ONU déplore l'augmentation des attaques sectaires, notamment perpétrées contre des chiites.

Lire aussi : Selon l'ONU, le conflit afghan a fait des milliers de victimes civiles en 2017 (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.