«Indigne du moindre honneur» : le boycott de Natalie Portman fait réagir en Israël

«Indigne du moindre honneur» : le boycott de Natalie Portman fait réagir en Israël© Mario Anzuoni Source: Reuters
L'actrice israélo-américaine Natalie Portman

Natalie Portman devait recevoir le «prix Nobel juif» à Jérusalem. Mais, invoquant des événements récents «extrêmement pénibles», elle a préféré boycotter l'événement. Un député propose en conséquence de lui ôter la nationalité israélienne.

L'actrice américaine Natalie Portman devait recevoir le 28 juin prochain, à Jérusalem, le prix Genesis. Cette distinction récompense «les êtres humains exceptionnels qui représentent les valeurs juives dans leurs contributions au bien de l'humanité» et la comédienne, qui détient la double nationalité israélo-américaine, devait donc succéder à des personnalités telles que l'artiste Anish Kapoor ou l'ex-maire de New-York, Michael Bloomberg.

Mais l'intéressée a récemment fait part de sa décision de boycotter la cérémonie. Elle a expliqué sa décision en invoquant des événements récents «extrêmement pénibles», ainsi que l'a annoncé l'organisation décernant le prix. En conséquence, elle a également annoncé ne pas avoir «d'autre choix que d'annuler la cérémonie».

Loin de passer inaperçue, cette décision a suscité de très vives critiques au sein de la droite israélienne. «Finalement, l'idée d'attribuer le prix Genesis à Natalie Portman était une pure folie», a ainsi estimé Oren Hazan, député israélien du Likoud, parti dont le Premier ministre Benjamin Netanyahou est issu. 

«C'est une actrice, mais elle est indigne du moindre honneur de la part de l'Etat d'Israël», a ajouté le député, allant jusqu'à juger que Natalie Portman usurperait sa qualité de ressortissante israélienne à des fins personnelles : «Elle utilise de manière cynique son lieu de naissance pour faire progresser sa carrière.» Oren Hazan n'a toutefois pas précisé en quoi la nationalité israélienne serait un atout pour réussir dans le cinéma aux Etats-Unis.

Cependant, fort de son constat, le député a interpellé le ministre de l'Intérieur Aryé Dery, membre du parti religieux ultra-orthodoxe Shas, demandant à ce dernier de «retirer sa citoyenneté israélienne à Natalie Portman». «Elle a quitté Israël à l'âge de quatre ans et n'a aucun lien véritable avec cet Etat», a-t-il ajouté.

Lire aussi : Pour Netanyahou, «l'arrivée massive de clandestins africains» est «pire» que les actes terroristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.