«Agression antisémite» à Berlin : l'auteur de la vidéo était un Arabe israélien

«Agression antisémite» à Berlin : l'auteur de la vidéo était un Arabe israélien
L'auteur de la vidéo, «Adam» répond à la Deutsche Welle, capture d'écran Deutsche Welle, DR

Dans un entretien accordé à la Deutsche Welle, le jeune qui a filmé sa propre agression dans une rue de Berlin a affirmé se prénommer Adam et être un citoyen israélien arabe. Il dit avoir voulu attirer l'attention sur l'antisémitisme en Allemagne.

La vidéo a suscité un tollé en Allemagne, faisant réagir jusqu'au sommet de l'Etat. On y voit sur des images tournées en vue subjective des individus attaquer un jeune homme à coups de ceinture en criant «juif !» et «trou du cul».

Dans une interview accordée à la Deutsche Welle le 18 avril, l'auteur de la vidéo dit s'appeler Adam, ne pas être juif mais citoyen arabe israélien. Il a témoigné avoir été soudain hélé et insulté par ces individus et avoir décidé à ce moment-là de filmer la scène. «Je voulais avoir la preuve pour que la police, les Allemands mais aussi le monde entier se rendent compte combien c'est difficile pour un juif de se promener de nos jours à Berlin», a-t-il expliqué à Deutsche Welle.

Au cours de l'entretien, Adam a aussi critiqué la passivité de la cinquantaine de personnes se trouvant selon lui dans les environs au moment de l'altercation. «Seule une femme s'est interposée et a crié en direction de l'agresseur», a-t-il encore témoigné. Adam a en outre précisé avoir reçu la calotte religieuse en cadeau d'un ami et être parti du principe, avant l'agression, que cela ne posait pas de problème de la porter dans la rue dans la capitale allemande.

La police berlinoise a déclaré dans un communiqué enquêter sur ce qu'elle qualifie d'«agression antisémite» contre Adam ainsi qu'un autre jeune de 24 ans et rechercher les auteurs.

«C'est bien sûr un incident terrible et nous allons réagir», a commenté la chancelière Angela Merkel au cours d'une conférence de presse  à Bad Schmiedeberg, à l'issue d'une rencontre avec des chefs de gouvernement d'Etats régionaux allemands. «Ce combat contre de tels actes antisémites doit être gagné, il en va de la réputation de notre Etat, et nous nous engageons de toutes nos forces», a-t-elle ajouté. «Cet acte doit être puni le plus sévèrement possible», a déclaré à l'AFP le président du Conseil central des Juifs d'Allemagne, Josef Schuster.

Alexandre Keller

Lire aussi : Sarcelles : «Mobile antisémite» ou emballement ? L'enfant aurait juste reçu un croche-pied, selon M6

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter