Les deux Corées vont-elles annoncer leur réconciliation ?

Les deux Corées vont-elles annoncer leur réconciliation ?© AFP Source: AFP
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un à gauche, et le président sud-coréen Moon Jae-In à droite

Selon un quotidien sud-coréen, la rencontre entre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in pourrait aboutir à une réconciliation nationale formelle, dont la déclaration commune aurait été préparée en amont.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président de la Corée du Sud Moon Jae-in ont prévu de se rencontrer au cours d’un entretien qui fera date entre les deux Etats, le 27 avril. Le quotidien sud-coréen Munhwa Ilbo a affirmé le 17 avril que cette entrevue pourrait être l'occasion d’annoncer la fin du conflit et la réconciliation nationale, ce qui signerait la fin de plus d’un demi-siècle de confrontation.

Séoul et Pyongyang feraient ainsi un grand pas en vue d’un accord de paix sur la péninsule coréenne, alors que des délégations officielles de juristes des deux nations se sont rencontrées à plusieurs reprises. Elles auraient négocié pour produire une déclaration commune marquant une fin formelle des hostilités.  

Un sommet historique 

Selon cette source, Kim Jong-un and Moon Jae-in vont se retrouver pour un sommet historique le 27 avril à la Maison de la Paix, à Panmunjeom, surnommé le «village de la trêve», situé dans la zone démilitarisée, à 53 kilomètres au nord de Séoul. Ce sera seulement la troisième rencontre du genre entre les deux Corées, après celles de 2000 et de 2007, où seules des questions économiques et politiques avaient été abordées. 

La guerre a éclaté entre les deux Corées en 1950 et elles sont restées en conflit sans accord de paix formel depuis cette date malgré la fin des hostilités en 1953. Le dégel des relations a débuté à la veille des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, quand les deux nations avaient formé une équipe de hockey conjointe et accepté de défiler sous la même bannière lors de la cérémonie d’ouverture. Kim Jong-un avait notamment transmis par l'intermédiaire de sa sœur une invitation à son homologue sud-coréen.

La question de la dénucléarisation devrait être abordée durant les entretiens. Pyongyang avait pointé à plusieurs reprises qu’il n’arrêterait son programme militaire tant que les Etats-Unis ne cesseraient pas leur politique hostile à leur égard et leurs exercices militaires aux portes du pays. Mais un autre signe d’ouverture notable a marqué ce début d’année après les manœuvres d'intimidation des deux adversaires : le leader nord-coréen et le président américain ont projeté de se rencontrer. Cette entrevue pourrait se dérouler à la fin du mois de mai ou en juin, selon l’agence de presse nord-coréenne KCNA. La nouvelle avait été tweetée par Donald Trump, et Kim Jong-un s'était finalement engagé à ne pas faire de tests de missiles durant cette période.

Lire aussi : Sur fond de détente entre les deux Corées, Washington et Séoul débutent des exercices conjoints

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.