Une épée de décapitation comme souvenir : Daesh ouvre sa «boutique de cadeaux» à Mossoul

Capture d'écran d'une vidéo de RT
Capture d'écran d'une vidéo de RT

Les images d’une boutique dans le nord de l’Irak vendant tout une série de souvenirs aux couleurs de Daesh sont apparues sur les réseaux sociaux, un signe de plus qui montre le groupe terroriste que essaie de devenir un Etat à part entière.

A la suite de la publication récente d’un guide touristique pour vanter les atouts de son territoire, le groupe terroriste Daesh a mis en place une infrastructure qu’un simple voyageur pourrait s’attendre à rencontrer dans toute grande ville. Les photographies publiées les réseaux sociaux arabes dimanche, montrent une boutique de cadeaux à Mossoul remplie de drapeaux de l’EI, de casquettes de base-ball et de vêtements floqués du logo du groupe. 

A côté des habits, on peut voir en rayon des fusils d’assaut Kalachnikov, ainsi que des accessoires pour armes à feu et des épées similaires à celles utilisés dans certaines vidéos mettant en scène des exécutions notoires, dont Daesh se sert pour communiquer sur Internet.

Mossoul est devenu la capitale de facto de Daesh. L’offensive rapide du groupe terroriste, encore méconnu en 2014, lui a permis de piller des banques et récupérer des armes américaines laissées par l’armée irakienne.

Daesh s’est ensuite rapidement proclamé Etat, nouvelle qui a été accueillie par la communauté internationale avec circonspection. Une sorte de sécurité sociale a été créée pour couvrir les frais de santé de ses habitants – en cas de blessure lors de combats ou de raids aériens effectués par la coalition internationale par exemple.

En outre, Daesh veut instaurer sa propre monnaie. Pour ce faire, le groupe a convoqué des fonctionnaires baathistes s’étant enfuis de Bagdad après la chute du régime de Saddam Hussein. La débandade qui en a suivi a apporté beaucoup d’hommes d’expériences à Daesh, tous ces fonctionnaires de Saddam échappant au nouveau gouvernement chiite.

Faire fonctionner la machine Daesh a un coût, et le budget du groupe islamiste serait excédentaire de près de 100 millions des dollars. Une grande partie de ces revenus provient de la contrebande du pétrole via la Turquie et l’Irak. Une autre source de revenu est le trafic de marchandises illégales. L’Etat islamique tire également des revenus de ses activités d’enlèvement, d’extorsion et autres pillages.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales