Irak : une djihadiste française condamnée à la perpétuité

- Avec AFP

Irak : une djihadiste française condamnée à la perpétuité © Ammar Karim Source: AFP
La djihadiste française Djamila Boutouatou au cours de son procès le 17 avril 2018 à Badgad.
Suivez RT France surTelegram

La djihadiste française Djamila Boutoutaou, suspectée d'appartenir à l'Etat islamique, a été condamnée à la prison à vie par la Cour pénale de Bagdad, alors qu'elle prétendait avoir été emmenée par son mari en Syrie sans savoir où elle allait.

Selon un journaliste de l'AFP, la djihadiste française Djamila Boutoutaou, 29 ans, a été condamnée le 17 avril à la prison à perpétuité pour appartenance au groupe Etat islamique par la Cour pénale centrale de Bagdad.

Djamila Boutoutaou, qui a comparu dans un box grillagé en bois, vêtue d'une tunique rose et d'un foulard marron, a expliqué qu'elle était d'origine algérienne et qu'elle s'était «convertie à l'islam alors qu'elle était chrétienne». Elle a affirmé être partie de France avec son mari «qui était chanteur de rap».

«Nous sommes venus à Istanbul en vacances, et c'est en arrivant en Turquie que j'ai découvert que mon mari était un djihadiste. Il a été contacté par un homme nommé al-Qourtoubi qui nous a emmené mes enfants et moi vers un endroit où nous nous sommes cachés dans une cave», a-t-elle encore raconté.

La famille a ensuite vécu dans le califat auto-proclamé de l'Etat islamique qui s'étendait entre la Syrie et l'Irak. 

Djamila Boutoutaou a déclaré à la cour que son «fils Abdallah [avait] été tué dans un bombardement».

Au cours des derniers mois, plusieurs dizaines de ressortissantes turques ont été condamnées à la peine de mort en vertu de la loi antiterroriste irakienne. Une Allemande a également été condamnée à la peine capitale. Cette loi permet d'inculper des personnes qui ne sont pas impliquées dans des actions violentes mais sont soupçonnées d'avoir aidé Daesh et prévoit la peine capitale pour appartenance à des groupes djihadistes, même pour des non combattants.

Une autre Française, Melina Boughedir, 27 ans, avait été condamnée en février à sept mois de prison, non pas au titre de la loi sur le terrorisme mais sur l'accusation de séjour illégal en Irak. Elle sera rejugée prochainement à Bagdad pour appartenance à un groupe djihadiste.

Lire aussi : Dix ans de prison pour un Franco-tunisien parti faire le djihad en Syrie avec sa fille de 18 mois

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix