Après avoir bombardé la Syrie, Washington annonce de nouvelles sanctions contre la Russie

Après avoir bombardé la Syrie, Washington annonce de nouvelles sanctions contre la Russie© Brendan McDermid / Reuters
Nikki Haley, ambassadeur des Etats-Unis à l'ONU

Ayant mené, avec la France et le Royaume-Uni, des frappes contre Damas qu'ils accusent d'être responsable d'une attaque chimique présumée, les Etats-Unis ont fait savoir que de nouvelles sanctions seraient adoptées contre Moscou.

Dans un entretien accordé à la chaîne américaine CBS le 15 avril, Nikki Haley, ambassadeur des Etats-Unis aux Nations unies, a fait savoir que de nouvelles sanctions contre la Russie allaient être annoncées dès le lendemain.

Accusant la Russie de «mauvais comportement» dans plusieurs dossiers, la représentante des Etats-Unis avait auparavant affirmé sur Fox News que les sanctions contre Moscou se poursuivraient, précisant : «Ce que vous verrez encore lundi [16 avril].»

Elle a alors confirmé sur CBS que Washington prendrait des mesures contre les alliés du gouvernement syrien, dont Moscou.

«Vous allez voir que les sanctions russes vont arriver [...] Elles viseront directement toutes les entreprises qui s'occupent d'équipements liés à Assad et à l'utilisation d'armes chimiques», a-t-elle déclaré, sans donner plus de précisions.

Dans la nuit du 13 au 14 avril, les Etats-Unis ont mené avec la France et le Royaume-Uni des frappes contre Damas, qu'ils accusent d'une attaque chimique présumée à Douma, dans la Ghouta orientale. Le gouvernement syrien a toujours nié ces allégations et Moscou affirme détenir les preuves qu'il s'agit d'une mise en scène. La Russie a appelé à une enquête indépendante sur le terrain de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), un organisme de l'ONU basé à La Haye. Une équipe de l'organisation a entamé le 15 avril son enquête.

Lire aussi : Frappes occidentales en Syrie : le retrait des troupes américaines n'est plus d'actualité

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter