La Grèce hausse le ton contre la Turquie pour exiger la libération de deux de ses soldats

- Avec AFP

La Grèce hausse le ton contre la Turquie pour exiger la libération de deux de ses soldats © Costas Baltas Source: Reuters
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, le 7 décembre 2017 à Athènes (illustration)

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a exigé le 7 avril le retour de deux soldats grecs détenus en Turquie après leur entrée, par erreur selon Athènes, sur le territoire turc.

«La vie humaine et la liberté humaine ne sont pas et ne devraient pas servir de pions à des jeux de pouvoir et au chantage», a déclaré le Premier ministre grec Alexis Tsipras, dans une déclaration au journal Documento le 7 avril. La détention depuis un mois dans une prison turque de deux soldats grecs a accru les tensions entre les deux voisins.

Selon Athènes, les soldats sont entrés par erreur sur le territoire turc le 2 mars en patrouillant à la frontière gréco-turque à la faveur de mauvaises conditions météo.

Selon des médias turcs, les deux soldats seraient accusés «d'entrée illégale dans une zone interdite» ainsi que «d'espionnage».

La Turquie souhaite pour sa part l'extradition de huit militaires turcs ayant fui en Grèce après le coup d'Etat manqué en juillet 2016. Athènes refuse de lier cette affaire avec celle des soldats grecs.

Plus tôt dans la semaine, le Premier ministre grec avait appelé les autorités turques à «accélérer les procédures judiciaires» dans cette affaire. «Par le passé, nous avons relâché des soldats turcs qui étaient entrés quelques mètres en Grèce lors d'une patrouille. J'attends que le président turc fasse de même», a affirmé Alexis Tsipras.

Lire aussi : Les garde-côtes grecs accusés d'avoir ouvert le feu sur un bateau turc en mer Egée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.