Les fantômes de Chypre

Depuis les événements tragiques des années 1960-1970, l’île de Chypre est divisée en deux parties. Au-delà de ses plages paradisiaques, Chypre reste marquée par ce passé et la disparition de 2 001 personnes.

L’île méditerranéenne de Chypre ressemble à un paradis, avec son été éternel et ses plages paradisiaques. Beaucoup de touristes viennent ici chaque année, mais peu connaissent la sombre histoire de cet endroit idyllique.

Réagissant au coup d’État grec à Chypre en 1974, la Turquie a envahi l’île et occupé sa partie nord. Une page de l'histoire de l'île durant laquelle 2 001 personnes ont disparu.

Le gouvernement nouvellement formé sur la partie contrôlée par la Turquie proclama la République indépendante turque de Chypre du Nord en 1983. Aucune autre nation à part la Turquie n’a reconnu l’État autoproclamé et, en retour, la Turquie ne reconnait pas Chypre. C’est l’une des raisons qui empêchent son adhésion à l’Union Européenne.

Depuis, la zone tampon qui sépare les deux moitiés de l’île est connue sous le nom de « Ligne verte ».  Elle est gardée par des soldats de l'ONU.

Le Comité des personnes disparues est une initiative commune de la Turquie et de la Grèce. Il recherche et identifie les restes de ceux qui ont été tués durant les différents conflits entre les deux nations dans le passé.

En 2003, la frontière entre les deux parties de l'île s’est ouverte, donnant l'espoir de voir les relations s’améliorer un jour entre les deux nations.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.