Mail, téléphone, réseaux sociaux : un visa n'est désormais plus suffisant pour entrer aux Etats-Unis

Mail, téléphone, réseaux sociaux : un visa n'est désormais plus suffisant pour entrer aux Etats-Unis© Eric Baradat Source: AFP
Image d'illustration

Pour entrer sur le territoire américain, il sera désormais nécessaire de montrer patte blanche : touristes et immigrants devront signifier aux autorités les détails de leur présence en ligne sur les cinq dernières années.

Dans sa quête toujours plus poussée de sécurité, Washington va désormais réclamer aux touristes et aux immigrants de fournir aux autorités les noms des comptes qu'ils ont utilisés sur les réseaux sociaux pendant les cinq dernières années.

Les autorités pourront ainsi éplucher à loisir les messages publics émis par les visiteurs. Les informations requises ne se limitent pas à ça : il sera également nécessaire à ceux qui souhaitent se rendre chez l'Oncle Sam de transmettre leurs adresses mails et leurs numéros de téléphone sur cette période. Et le département d'Etat de préciser que des informations supplémentaires pourront encore être demandées...

Cette nouvelle disposition – dont sont exemptés les diplomates – était déjà en place, mais uniquement pour les personnes perçues comme présentant un risque potentiel, par exemple celles en provenance de pays où les activités terroristes sont importantes. Ces changements, qui ont été soumis au Journal officiel le 30 mars, peuvent être contestés par le public pendant une période de 60 jours, sans quoi ils entreront en vigueur et deviendront force de loi.

Que les défenseurs de la vie privée se rassurent : aussi intrusif qu'il paraisse, ce changement de législation l'est moins que ce que souhaitaient certains hauts responsables américains. Le chef de cabinet de la Maison Blanche John Kelly avait par exemple la ferme intention d'obliger les visiteurs à fournir identifiants et mots de passe de leurs comptes sur les réseaux sociaux. 

Lire aussi : John McAfee : «La confidentialité n'existe pas, chaque routeur est suspect»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter