«Marche du retour» : un Palestinien tué par une frappe israélienne avant un rassemblement à Gaza

- Avec AFP

«Marche du retour» : un Palestinien tué par une frappe israélienne avant un rassemblement à Gaza© Amir Cohen Source: Reuters
Des soldats israéliens lors d'un briefing à la frontière avec la bande de Gaza le 29 mars 2018.

Un homme de 27 ans a été abattu par l'armée israélienne à la frontière avec Gaza ce 30 mars, alors que débute six semaines de protestation des Gazaouis. Cette «grande marche du retour» est dédiée au droit au retour des Palestiniens, chassés en 1948.

Un agriculteur palestinien a été tué tôt ce 30 mars dans la bande de Gaza par un tir d'artillerie israélien, à quelques heures d'un rassemblement de protestation à l'occasion de la «Journée de la terre». Elle coïncide cette année avec le début de la commémoration des centaines de millier de Palestiniens chassés d'Israël en 1948, appelée «grande marche du retour».

Selon un porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, l'homme abattu est âgé de 27 ans. Identifié comme étant Omar Samour, il a été tué près de Khan Younès, dans le sud de l'enclave palestinienne.

Selon des témoins oculaires, il se trouvait sur ses terres près de la frontière lorsque l'incident est survenu.

Protester un mois et demi à la frontière israélienne

Un porte-parole de l'armée israélienne a de son côté expliqué que «deux suspects se sont approchés de la barrière de sécurité dans le sud de la bande de Gaza et ont commencé à agir de façon suspecte».

«En réponse, des chars [israéliens] ont tiré dans leur direction», a-t-il ajouté. Ce 30 mars est le premier jour à partir duquel des milliers de Gazaouis, coupés du monde en raison du blocus israélien et de la fermeture quasi-permanente de la frontière avec l'Egypte, sont appelés à camper pendant un mois et demi non loin de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël. Les forces israéliennes ont attentivement suivi les préparatifs de ce mouvement de protestation. Elles ont confié avoir déployé des renforts à la frontière et réquisitionné une centaine de tireurs d'élite.

Ces six semaines de protestation, baptisées «la grande marche du retour», sont dédiées au droit au retour des Palestiniens qui, par centaines de milliers, ont été chassés de leurs terres ou ont fui lors de la guerre ayant suivi la création d'Israël en 1948.

Ce même jour est également marqué par la «Journée de la terre», hommage annuel rendus à six Arabes israéliens tués en 1976 lors de manifestations contre la confiscation de terres par Israël. C'est aussi la veille de la Pâques juive.

Lire aussi : Menaçant ses adversaires, Israël révèle une opération top-secret menée en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.