Jeux d'enfants : une fillette menace le gouverneur russe et enflamme les réseaux sociaux (VIDEO)

Jeux d'enfants : une fillette menace le gouverneur russe et enflamme les réseaux sociaux (VIDEO)
La fillette devenue la star des réseaux sociaux

Une mystérieuse petite fille en rose mimant de ses mains l'égorgement du gouverneur de la région de Moscou lors d'une manifestation est devenue la vedette des réseaux sociaux en Russie.

Les réseaux sociaux russes se répandent en plaisanteries depuis qu’une petite fille toute de rose vêtue a menacé, en mimant le geste, de couper la gorge au gouverneur de la région de Moscou, Andreï Vorobiev, qui tentait de calmer une manifestation à Volokolamsk.

Une foule de 1500 manifestants s’était groupée le 21 mars près de l'hôpital central de Volokolamsk à 100 kilomètres à l'ouest de Moscou, protestant contre l'intoxication de leurs enfants par les rejets dans l'air d'une décharge. Alors que la tension montait autour du gouverneur venu calmer les esprits, une petite fille coiffée d’un bonnet rose s'est frayée un passage au milieu de la foule et s’est plantée face à lui. Le regard noir, elle a fait mine de le mettre en joue avec ses doigts, puis l'a pointé et passé son index sous sa gorge, simulant un égorgement.

Le tweet initial qui révélait son coup d’éclat a rapidement récolté plus de 2 300 likes et a été retweeté 1 500 fois. Des internautes ont qualifié la petite fille de neuf ans, appelée Tania, de «miracle» ou de «symbole de la révolution qui approche».

La fillette assistait à une manifestation de parents d’enfants intoxiqués, atteints de nausées, de vomissements et d'éruptions cutanées. 57 d'entre eux ont dû consulter un médecin tandis que cinq ont dû être hospitalisés. Tous les regards se sont alors portés sur la décharge publique de Iadrovo, vieille de 40 ans, qui avait déchargé des gaz d’une odeur insoutenable dans la nuit du 20 au 21 mars, contraignant certains habitants à porter des masques. Venu sur les lieux pour tenter de résoudre la crise, le gouverneur de Moscou s’est fait accueillir par des invectives, des boules de neige et les gestes charmants de la petite Tania, devenue depuis une star des réseaux sociaux.

Lire aussi : «Je voulais voir Monsieur Poutine !» un garçon participe à la présidentielle pour voir le président

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter